Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Logiciel : outil de diagnostic et d’amélioration énergétique

Sujets relatifs :

Logiciel : outil de diagnostic et d’amélioration énergétique

Cet outil réalise rapidement un diagnostic de performance énergétique, simule des variantes pour améliorer l’existant, et produit un rapport final intégrant recommandations et montants d’investissement.

Développé par Fauconnet ingénierie, Fisa-DPE réalise les calculs des diagnostics de performance énergétique (DPE). Depuis le 1er novembre dernier, ils sont imposés par l’arrêté du 15 septembre 2006 pour toute transaction immobilière. À ce titre, il détermine la consommation énergétique en kWh/m2/an d’un logement individuel ou en collectif, et la production de gaz à effet de serre (en kg de CO2/m2/an). Et ce, en utilisant la méthode de calcul 3CL-DPE (1), l’une des trois proposées par l’arrêté. Il peut aussi se baser sur les factures de consommation si le système de production de chaleur ne fait pas partie du bien vendu, exemple type une chaudière collective. Dédié aux diagnostiqueurs, bureaux d’études, collectivités locales ou gestionnaires de biens immobiliers, il possède l’avantage de s’intégrer à d’autres logiciels du marché ou applicatifs « maison » (dédiés par exemple à d’autres diagnostics plomb, amiante…).

L’utilisateur saisit d’abord des généralités administratives puis les informations techniques globales : surface habitable, localisation… Il caractérise ensuite le bâti, décomposé à l’écran sous forme d’onglets : portes, vitrages, murs (matériaux, isolants…), planchers, plafonds, ponts thermiques, ventilation (naturelle, mécanique, hygroréglable…) et véranda chauffée. Différents types et modèles (de portes, par exemple) sont présélectionnés dans un menu déroulant, et affichent ainsi un coefficient de transmission thermique U provenant des valeurs officielles données dans la méthode 3CL. Mais l’utilisateur peut également saisir ce coefficient afin d’affiner la précision du diagnostic. Dans le même esprit de niveau de précision, la partie vitrages offre le choix de détailler tous les ouvrants ou de travailler en surface totale, un curseur de proportion donnant alors la possibilité d’établir des ratios (comme la part de simple et double vitrage). La saisie du métré est dissociée de la qualité thermique des vitrages. Une fois l’ensemble des données entrées, Fisa-DPE calcule les besoins du logement en chauffage, donne à titre indicatif une puissance correspondante de chaudière et établit la répartition des déperditions selon les postes (murs, fenêtres, ventilation…). Ce qui permet de visualiser immédiatement les points faibles.

Visualisation globale de l’état des lieux

Dans la foulée, l’utilisateur renseigne le système, présenté aussi sous formes d’onglets : chauffage, ECS, climatisation et divers. Là, les rendements des appareils sont définis par l’arrêté, donc figés pour les calculs. Les résultats du DPE – consommation énergétique et production de gaz à effet de serre – sont affichés sous la forme d’une présentation verticale : à gauche, les généralités administratives et techniques. À droite, les données bâti et système puis les résultats et enfin, leur formalisation sous la forme officielle des étiquettes énergie et climat. Cette présentation offre l’avantage d’avoir une vision globale et immédiate de l’état des lieux réalisé, ainsi que des données et résultats clés. À partir de là, l’utilisateur a la possibilité, en modifiant les données bâti et système, de simuler trois variantes de l’existant, en vue d’apporter des améliorations. Les nouvelles consommations sont alors affichées de la même façon que le premier calcul. Dans sa dernière version 1.08, le logiciel donne aussi la possibilité d’intégrer des recommandations types édictées par le gouvernement (dans son guide à l’usage des diagnostiqueurs), qui seront reportées sur le rapport final, avec une fourchette sur le montant d’éventuels travaux et le retour sur investissement. Le rapport, en format RTF, reprend généralités, descriptif, résultats numériques et étiquettes, et intègre aussi une partie informative liée aux crédits d’impôt. Configuration requise : PC, Pentium III, 128 Mo RAM.

Service Lecteurs 549

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°268

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Enquête- Sols sportifs

Enquête

Enquête- Sols sportifs

Les installations sportives indoor appellent la polyvalence afin de permettre l'exercice de plusieurs activités, sportives ou non. Les sols doivent ainsi pouvoir s'adapter à de nombreuses sollicitations.

03/05/2018 | Produit
Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête

Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête - Éclairage des musées

Enquête

Enquête - Éclairage des musées

Plus d'articles