Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

LOGICIEL Du rififi autour d’Autocad

Sujets relatifs :

Depuis le printemps 2003, Autodesk, éditeur du logiciel AutoCAD, commercialise une nouvelle version appelée AutoCAD 2004. Contrairement aux versions précédentes introduites depuis la « Release 13 » d’AutoCAD en 1994, le format DWG est cette fois profondément modifié. Or, ce format qui domine le monde de la CAO était jusqu’alors largement ouvert aux applications concurrentes d’AutoCAD. À tel point que l’association OpenDWG s’était montée autour du développement d’outils « DWGdirect », capables d’utiliser le format. Avec la nouvelle version, le passage par Autocad redevient obligatoire. L’ensemble des logiciels dérivés ne seront plus exploitables avec cette nouvelle version 2004.

Alors qu’Autodesk estime qu’il existe plus de 3 milliards de fichiers au format DWG dans le monde et que plusieurs centaines d’éditeurs de logiciels de CAO et d’applications de toutes sortes (calculs thermiques, de résistance du béton, du métal, d’acoustique, de gestion de patrimoine, etc.) utilisent le format DWG pour échanger des données avec d’autres programmes, la livraison DWG 2004 n’est pas compatible rétroactivement.

Tous les fichiers créés dans ce récent format ne pourront être produits, lus et modifiés que par AutoCAD 2004 et par les programmes qui bénéficient des dernières librairies DWG direct ®. Dans le but d’ajouter de nouvelles fonctionnalités et d’alléger le poids informatique des fichiers DWG, Autodesk a introduit deux modifications importantes qui rendent difficile l’exploitation du format par ses concurrents. Premièrement, le fichier est crypté de deux façons différentes. Deuxièmement, les données y sont fortement ­comprimées.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°237

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Tribune - «PPBIM, une vraie prise de conscience des industriels de l’infrastructure est attendue» - Jérôme Tognini (Géomensura)

Tribune - «PPBIM, une vraie prise de conscience des industriels de l’infrastructure est attendue» - Jérôme Tognini (Géomensura)

Pour Jérôme Tognini, directeur opérationnel Géomensura, «la normalisation de l’écriture des objets BIM dans le bâtiment avec le PPBIM est au cœur de la révolution numérique[…]

24/05/2019 | Actualité
Vidéo - Salles de bains remarquables 2019

Vidéo - Salles de bains remarquables 2019

Impulse Partners et Sinteo lancent un accélérateur de start-up avec le soutien du CSTB

Impulse Partners et Sinteo lancent un accélérateur de start-up avec le soutien du CSTB

Une nouvelle vie pour la Maison Coignet

Une nouvelle vie pour la Maison Coignet

Plus d'articles