Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Logement social à énergie positive

Sujets relatifs :

Logement social à énergie positive

Pour réaliser un bâtiment à énergie positive, il est nécessaire de prendre en compte la composante énergétique dès les premières esquisses. C'est pourquoi les architectes de l'agence Baudouin Bergeron se sont associés au bureau d'études thermiques Pouget Consultants pour concevoir une vingtaine de logements sur 5 étages, soit 1 500 m2 SHON sur un terrain de 418 m2. Il s'agit aussi de respecter le Plan Climat de Paris qui exige des consommations inférieures à 50 kWh/m2/an. Le bâtiment qui sera livré fin 2011 est situé rue Guénot (xie arrondissement de la capitale) et compte 17 logements sociaux. Le défi consistait à démontrer la faisabilité technique et économique d'un bâti à énergie positive dans le tissu urbain parisien. Pour être thermiquement performant, l'immeuble devait avant tout être compact. Le bâtiment est ainsi particulièrement épais (entre 14 et 16 m), ce qui pose le problème de l'éclairement en partie centrale et de l'aménagement des appartements traversants. Pour le résoudre, l'ascenseur et les escaliers sont regroupés en un même volume abrité par une verrière zénithale. Les parois en pavés de verre laissent filtrer la lumière jusqu'aux paliers et aux pièces d'eau des logements. Un soin particulier a été apporté à la conception du bâti : la structure en béton (refend et dalles) est isolée par 30 cm de laine minérale. Les baies vitrées sont en triple vitrage peu émissif sur menuiserie en bois. La toiture est isolée avec 16 cm de polyuréthanne. Le plancher bas comprend 15 cm de fibrastyrène en sous-face. Chauffage et ECS sont produits via une mini-chaufferie gaz à condensation avec un pré-chauffage de l'ECS grâce aux capteurs solaires thermiques, constitués de tubes sous vide en toiture. Une VMC simple flux asservie à l'hygrométrie de type B avec des ventilateurs basse consommation assure le renouvellement d'air. La consommation totale estimée Cep est de 39,2 kWh ep/m2.an. La production d'énergie est assurée par 187 m2 de panneaux photovoltaïques multicristallins inclinés à 10° et installés en toiture. À l'année, ce dispositif produit 54 675 kWh ep. Le budget de l'opération est estimé à 3 335 000 ME HT.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°291

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Le FCBA et l'EpaMarne s'engagent pour une ville durable

Le FCBA et l'EpaMarne s'engagent pour une ville durable

À l’occasion du SIMI, Georges-Henri Florentin, directeur général de l’Institut Technologique FCBA, et Laurent Girometti, directeur général d’EpaMarne/EpaFrance ont signé un partenariat[…]

07/12/2018 | ActualitéEnvironnement
E+C- et RE2020 à la croisée des chemins

E+C- et RE2020 à la croisée des chemins

Formation : une nouvelle chaire « Travaux offshore et énergies marines renouvelables »

Formation : une nouvelle chaire « Travaux offshore et énergies marines renouvelables »

Économiser l'eau

Dossier

Économiser l'eau

Plus d'articles