Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Dossier

Les tiers-lieux, une autre idée du bureau

Les tiers-lieux, une autre idée du bureau

Groupama a noué un partenariat avec Base10, une plateforme numérique de partage d'espaces de travail, et transforme ses agences inutilisées en bureaux collaboratifs.

© Base10. Tulcarion

En ville, le prix du mètre carré incite les salariés à habiter loin de leur entreprise ou les indépendants à se confiner chez eux. Les bureaux «tiers» génèrent du nouveau business dans un environnement adapté aux besoins de chacun et associent performance et bien-être.

Le tiers-lieu tire son nom de l'anglais « third place », que l'on aurait pu traduire par « troisième lieu », le premier étant le domicile, le deuxième, l'endroit où l'on travaille. Si cette traduction peut s'appliquer à des médiathèques (lire p. 18), elle exprime aussi en français les trois formes différentes qu'il peut prendre dans le domaine du travail.

Un hébergement professionnel en pleine mutation

Tout d'abord, les espaces de coworking, ou travail collaboratif, rassemblent des indépendants, des start-up, des autoentrepreneurs, au sein d'une ambiance décontractée, qui viennent travailler et nouer des liens, des contacts, échanger des idées, rompre l'isolement. Les centres d'affaires, de leur côté, rassemblent les consultants, ceux qui ont besoin d'organiser des réunions et de retrouver l'environnement classique d'un bureau fermé. Ils offrent désormais des formules plus flexibles et s'adaptent à la demande.Enfin, le troisième concerne les télécentres qui s'adressent aux salariés qui habitent loin de leur entreprise et ne veulent pas s'infliger de longs trajets quotidiens. Les[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°358

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2017 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Sèche-main (2/2) - Propreté et rapidité

Enquête

Sèche-main (2/2) - Propreté et rapidité

Ce sont les usages envisagés qui vont déterminer le choix d'un sèche-mains classique ou à air pulsé. Néanmoins, le niveau sonore est un critère important. Beaucoup moins nombreux que les[…]

Sèche-main (1/2) - Des équipements qui ne manquent pas d'air

Enquête

Sèche-main (1/2) - Des équipements qui ne manquent pas d'air

IGH (3/6) - Des consommations optimisées

Dossier

IGH (3/6) - Des consommations optimisées

IGH (6/6) - Du vert en hauteur

Dossier

IGH (6/6) - Du vert en hauteur

Plus d'articles