Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Bibliothèques BIM, les objets virtuels en rayons

Jacques Rolland

Sujets relatifs :

,
Bibliothèques BIM, les objets virtuels en rayons

Depuis 2015, les objets de la gamme d’étanchéité de Siplast sont élaborés avec Polantis.

© Source : Siplast

Les objets BIM sont indispensables à la maquette numérique collaborative. Les industriels et les fédérations l'ont bien compris et redoublent d'efforts pour se positionner sur ce marché en plein essor.

Simple mur de briques ou réseau électrique complexe, porte-fenêtre ou isolant de façade, revêtement de sol ou matériau de couverture, tous les éléments d'un bâtiment figurent dans la maquette numérique. Avec le BIM, ces objets graphiques contiennent aussi des informations détaillant leurs caractéristiques et performances. Ces données seront utilisées et transmises afin de visualiser un bâtiment, calculer ses structures, sa résistance au feu, son isolation thermique ou phonique, voire son empreinte carbone. Auparavant le concepteur utilisait la documentation de sa bibliothèque personnelle de produits du bâtiment pour trouver celui qui répondait aux besoins de son projet. Avec le BIM, il lui suffit de surfer sur le web pour trouver et télécharger l'objet dont il a besoin.


Bibliothèque Siplast

« Génériques » ou « produits »

Un nouveau marché est né : celui des objets BIM. Il en existe de deux types : « générique » ou « produit ». D'un côté, les objets génériques ou neutres ne font pas référence à une marque ou un produit. Ce sont des fichiers simples, standard, dont les propriétés sont en marque blanche. Très utiles en phase amont ou avant-projet sommaire (APS) notamment pour les DCE (dossier de consultation des entreprises), ce sont les plus recherchés lorsque le choix d'un produit n'est pas encore formellement fixé.


Le BIM objet Skydôme Equilux Wood proposé ici en format Revit chez BIM&Co.

Ces objets sont souvent réalisés par les concepteurs eux-mêmes, voire par les syndicats ou les fédérations de producteurs comme ceux des menuisiers, façadiers, constructeurs métalliques… On les trouve aussi dans les trois principales bibliothèques du marché (BIM&Co, BIMobject, Polantis) ou dans certains logiciels BIM comme ArchiCad, AllPlan, Revit ou Tekla. L'action projet PO BIM (propriété d'objets BIM) initié par le PTNB a aussi permis d'en créer ( lire encadré p. 24). Enfin, Polantis vient d'ouvrir une place de marché pour les échanger/vendre entre professionnels (lire p. 16).

Quant aux objets de type produits, ce sont des composants réels des industriels du bâtiment. Ils sont très prisés en phase avant-projet détaillé (APD) pour établir les CCTP (cahiers des clauses techniques particulières), en phase chantier et gestion-exploitation-maintenance. Pour un industriel ou une fédération, voir ses objets - produit ou générique - insérés dans une maquette numérique est le gage d'un marché pratiquement assuré.


L'interface Revit intègre une méthodologie d'implémentation d'objets BIM extraits des bibliothèques dans une maquette numérique.

Choisir le bon format et optimiser le poids des fichiers

Dans la pratique, un objet BIM est composé d'un ensemble de trois types de fichiers. D'abord, une représentation graphique, paramétrique ou géométrique, plus ou moins précise du produit. Ensuite, des données techniques relatives à ses caractéristiques et performances, selon la typologie du logiciel, du métier, des standards, de la langue de l'utilisateur. Enfin, une codification selon son type, sa catégorie et son positionnement dans une maquette numérique. Chaque partie inclut aussi des liens hypertextes vers une documentation technique.

Lors du téléchargement, survient immédiatement une difficulté : les objets sont proposés en plusieurs formats. Il faut alors choisir celui qui correspond à son application CAO/BIM ou[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°376

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

BIM4Value, générer de la valeur grâce au BIM

Exclusif

BIM4Value, générer de la valeur grâce au BIM

Le premier cadre de référence des usages du BIM est désormais à la disposition de tous les professionnels du bâtiment. L’objectif étant de générer de la valeur via la maquette[…]

10/07/2019 | Transition numérique
La Fédération CINOV lance le portail du REX BIM Tour

La Fédération CINOV lance le portail du REX BIM Tour

La SBA intègre le do-think-tank WorkToo

La SBA intègre le do-think-tank WorkToo

L’intelligence artificielle au service de la construction

L’intelligence artificielle au service de la construction

Plus d'articles