Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Les lames en matériaux reconstitués

Sujets relatifs :

Les lames en matériaux reconstitués

Points singuliersProfils d’angle, de départ, de jonction, moulures de joint, grilles d’aération, larmiers... les gammes des fabricants se sont enrichies d’accessoires variés, afin de faciliter le traitement des points singuliers de l’enveloppe. (Doc Deceuninck.)

Offrant une alternative aux bardages bois en clins, les lames reconstituées à base de fibres de bois, résines, stratifiés, lamellé-collé, fibres-ciment ou plastiques... se distinguent par leur stabilité dimensionnelle et leur résistance aux parasites. Elles se déclinent de plus dans une large palette de coloris, d’aspects et de profils.


La progression du marché de l’Isolation thermique par l’extérieur (ITE), tant dans le domaine du neuf que de la rénovation, conduit depuis plusieurs années les fabricants de lames de bardage à s’intéresser à de nouvelles solutions composites susceptibles de rivaliser avec les produits plus traditionnels en bois massifs.

Destinés principalement au domaine de l’habitat individuel et collectif, ces produits sont issus de process spécifiques et de combinaisons de diverses matières premières : fibres de bois et résines, fibres-ciment, stratifiés, lamellé-collé, composites bois plastiques... Il en résulte des propriétés physiques et mécaniques très variables, certifiées pour la majorité d’entre elles par le label Cstb Certified et par la procédure d’Avis technique du Cstb.
Fruits des dernières recherches de l’industrie du bois, les clins en fibres de bois sont fabriqués à partir de chutes de bois et de déchets provenant de l’industrie forestière. Dans la plupart des procédés, les fibres sont liées à chaud et sous haute pression, grâce à la lignine du bois et l’ajout de cires ou de résines.
Il en résulte des caractéristiques dimensionnelles plus stables que le bois massif et une grande durabilité. Les clins une fois découpés sont revêtus de plusieurs couches de peinture acrylique, cuite au four.
Plusieurs fabricants jouent la carte de la qualité environnementale en privilégiant des bois issus de forêts certifiées PEFC ou FSC, et en prohibant l’ajout de tout solvant ou additif de synthèse. Il convient, toutefois, de vérifier la provenance des bois pour s’assurer d’un bilan carbone raisonnable. Sur l’ensemble des gammes, les clins standard ont une épaisseur de 8 à 12 mm et une largeur comprise entre 115 et 280 mm, la tendance actuelle favorisant les profilés les plus larges comportant pour certains 2 à 3 pas de lames pour des raisons évidentes de rapidité de mise en œuvre. La longueur des lames est, quant à elle, généralement comprise entre 3 et 3,66 m, mais peut atteindre 5,40 m dans le cas du profilé Selekta de Werzalit. Les produits présentent un état de surface texturé, donnant l’illusion d’un bois brut de sciage, ou résolument lisse pour un effet plus contemporain. Ils sont disponibles dans des teintes lasurées, laquées, métallisées ou d’aspect pierre.
Fabriqués à partir de panneaux laminés sous hautes pression et température, avant d’être recouverts d’une finition en résines de polyuréthanne acrylique, les clins stratifiés existent pour leur part sous forme de profils plans, lesquels peuvent servir de support à un vaste champ de décors possibles, personnalisables à loisir.

Succès des profils à lames larges

À mi-chemin entre le bois massif et le bois reconstitué, le lamellé-collé entre, quant à lui, dans la fabrication de lames de forte épaisseur, de l’ordre de 20 mm, et de grandes dimensions, allant jusqu’à 6, voire 8 mètres. Doté d’une grande stabilité dimensionnelle et d’une longévité attestée par l’expérience, ce matériau permet de bénéficier de l’aspect chaleureux du bois dans le cadre de grandes opérations (établissements scolaires, complexes sportifs, bureaux, bâtiments de logements...). Le bardage lamellé-collé Cosylva est réalisé en pin Douglas de France. Il existe en bois naturel ou traité en autoclave, avec finition rabotée ou brossée. Il peut demeurer naturel, et requiert dans ce cas un entretien tous les 4 à 5 ans, ou être protégé par un saturateur, limitant sa maintenance à une fois tous les 10 ans environ.
Autre grande famille représentée sur le marché, les bardages clins en fibres-ciment sont obtenus à partir d’un mélange de ciment, sable, fibres de cellulose, d’eau et de divers additifs. Fabriqués depuis de nombreuses années, ils ont cependant fait l’objet d’évolutions portant essentiellement sur leur coloration en usine, laquelle consiste en un traitement multicouche suivi d’un séchage au four. Matériaux inertes et résistants au feu (classement A2, s1-d0), ils ne craignent ni l’attaque des insectes, ni celle des champignons. Fort d’un entretien réduit et d’un bon rapport qualité-prix, ils se rencontrent aussi bien sur les maisons individuelles que sur les logements collectifs ou les Établissements recevant du public (ERP). Plusieurs profils sont disponibles selon les catalogues des fabricants, les épaisseurs courantes variant entre 8 et 10 mm, et atteignant 16 mm dans le cas du HardieLinea de James Hardie, une forte épaisseur destinée à accentuer le phénomène d’ombre portée en façade. Les largeurs de lames standard s’étendent, quant à elles, de 180 à 210 mm et les longueurs de 3 à 3,60 m. Les finitions sont proposées là aussi en version structurée d’aspect bois ou lisse.
Enfin, parmi les produits en cours de développement, on notera l’apparition de nouvelles lames de bardage composite bois-plastique. La gamme Twinson de Deceuninck marie, ainsi, les fibres de bois au PVC, afin de concilier aspect naturel et durabilité optimale. Choisie parmi plusieurs couleurs foncées, la teinte des profilés intègre volontairement des variations de couleurs et d’aspects. Elle est, en outre, susceptible de vieillir naturellement dans le temps à l’instar d’un produit en bois. Les profilés extrudés, qui sont dotés d’une structure alvéolaire, existent en longueur de 3 ou 6 m. Le revêtement Profi Façade de UPM associe, lui aussi, les fibres de bois au plastique. Sa particularité tient à l’emploi de matériaux majoritairement recyclés, provenant du surplus de production d’étiquettes auto-adhésives de l’industriel. Le composite ainsi obtenu se distingue par sa solidité et sa résistance à l’humidité. Comme la majorité des produits ci- dessus, il peut être recyclé dans le processus de production.

Une pose horizontale, verticale ou oblique

Ces différents bardages se mettent en œuvre sur une ossature en bois, chevillée sur les murs extérieurs, voire dans quelques rares cas, sur une structure métallique. L’espace aménagé entre le bardage et l’ossature est le plus souvent comblé par une couche d’isolant semi-rigide ou rigide. Selon la forme des profilés, les lames sont posées par recouvrement ou par emboîtement, cette dernière solution ayant l’avantage d’être plus simple et rapide. Les lames, dont certaines sont prépercées, sont clouées ou vissées sur l’ossature support et leurs fixations cachées. À noter, la présence de quelques systèmes de clips invisibles (Twinson de Deceuninck).
Si certains produits ne se posent qu’à l’horizontale, nombreux sont ceux qui autorisent une application à fois horizontale, verticale ou en diagonale. Le lamellé-collé et certains bardages en fibres-ciment ou composites bois peuvent, en outre, être cintrés, sous réserve que le rayon de courbure de la paroi soit supérieur à 5, 6 ou 7 m selon les matériaux.
Afin de faciliter le traitement des points singuliers de l’enveloppe (angles sortants, angles rentrants, encadrements de baies...), et permettre le mariage de leurs systèmes avec tout autre type de revêtement de façades (enduits, briques, pierres...), les fabricants ont élargi leurs gammes d’accessoires de nombreux profils d’angle, de départ et de jonction, moulures de joint, grilles d’aération, larmiers...
Il faut compter de 45 à 150 € HT/m 2 pour la fourniture d’un bardage en matériaux reconstitués.

Marque

GAMME

COMPOSITION

ÉPAISSEUR (en mm)

LARGEUR (en mm)

LONGUEUR (en m)

MASSE

PROFIL

COLORIS ET FINITIONS

CLASSEMENT AU FEU

CONDUCTIVITÉ THERMIQUE (W/mK)

POSE (Horizontale, Verticale ou Oblique)

AVIS TECHNIQUES ET CERTIFICATIONS

SPÉCIFICITÉS

COSYLVA

Bardage collé

Lamellé-collé de pin Douglas

20

200

6

Extrémités des lames rainées • Bouvetées

Finition rabotée ou brossée
• Option : saturateur (3 teintes)

H, V, O • Pose par emboîtement • Cintrage possible pour R > 7 m

Acerbois Glulam
• PEFC

Bois naturellement durable (classe 3) • Existe avec ou sans traitement

DECEUNINCK

PVC

PVC cellulaire • PVC rigide

Profil plein à rainure • Languette

3 coloris teintés dans la masse • 16 coloris plaxés

Twinson

Fibres de bois et PVC

166,5

3 et 6

10 kg/m 2

Profil à âme creuse • Emboîtement

3 coloris foncés
• Surface lisse

H ou V
• Fixation par clips invisibles

Bois PEFC

Vieillissement naturel

ETERNIT

Cedral

Fibres-ciment

10

190

3,6

15,1 kg/m 2

26 coloris (dont 3 lasurés) dans la gamme Classic • 22 coloris dans la gamme Smooth
Finition structurée (de type cèdre) ou lisse

A2, s1-d0

H, V (à l’exception des produits lasurés) ou O
• Pose à joints décalés avec recouvrement

AT
• FDES

Garantie 10 ans

FUNDERMAX

Max Exterior Clins

Stratifié

6

250

4,1

Profil plan

Plus de 120 décors unis, bois, ou personnalisés, mats ou brillants

B, s2-d0

0,3

H
• Pose par recouvrement

AT
• FSC et PEFC

JAMES HARDIE

HardiePlank

Fibres-ciment

8

180 (150 apparent)

3,6

7,4 kg par lame (11,2 kg/m 2 )

Lame bord à bord

21 coloris
• Finition structurée (impression bois) ou lisse

A2, s1-d0

H, V et O
• Cintrage possible (R ? 6 m)
• Pose par recouvrement

AT

Garantie 10 ans

HardieLinea

Fibres-ciment

16

210 (180 apparent)

3,66

19,7 kg par lame (25,6 kg/m 2 )

Lames rainurées • Bouvetées

10 coloris Finition lisse

A2, s1-d0

H
• Cintrage possible
• Pose par recouvrement

Garantie 10 ans

HOME CONCEPT

Naturetech

Fibres de bois • Cire et résines

12

152 à 279

3,66

9 coloris

H, V et O
• Cintrage possible (R ? 5 m)

Garantie 15 ans

SCB

Canexel

Fibres de bois • Cire et résine phénolique

8,8
10

200
280

3,66

10,6 kg/m 2
10,3 kg/m 2

3 profils avec ou sans rainure (Ridgewood, Ultra-Plank, Ced’r-Tex)

16 coloris
• Aspect texturé bois

M3

H, V ou O selon profil
• Pose par recouvrement

AT
• Bois SFI

Résistance aux chocs Q4
• Garantie 10 ans

Duracolor

Fibres-ciment

8

210 (180 apparent)

3,66

12,6 kg/m 2

2 profils avec ou sans rainure (Traditional, Colonial)

12 coloris standard • 300 coloris sur mesure
• Aspect texturé bois ou lisse

A2, s1-d0

H ou V
• Pose par recouvrement ou emboîtement selon profil

AT

Garantie 10 ans

SILVERWOOD

Néo

97 % de bois durs d’eucalyptus • 3 % de cire naturelle

9,5

280

3,66

990 kg/m 3

Profil à emboîtement • Effet goutte d’eau

7 coloris
• Finition structurée (aspect bois brut de sciage)

0,18

H

AT en cours
• Bardage certifié PEFC

Bois reconstitué naturellement durable (classe 3a)
• Garantie 25 ans sur le support en bois reconstitué
• Garantie 10 ans sur la finition

UPM

ProFi Façade

Fibres de cellulose • Polymères plastiques

20

168 (150 apparent)

3

Profil teinté dans la masse

6 coloris
• Aspect pierre

Classe E

H
• Pose par emboîtement

Bois PEFC

Issue de matériaux recyclés

VETISOL

Clin
Clin

Parement aluminium laqué • Panneau polystyrène expansé

30 à 120

390 (pas apparent de 130)

Jusqu’à 12

2,7 à 8 kg/m 2

Profil en 3 faux clins

16 coloris
• Aspect stuc à relief

M1 (M0 avec isolation en laine de roche)

H ou V

AT

Classement aux chocs Q2

VINYLIT FASSADEN GmbH

Vinytherm

PVC expansé • Gravillons

60 à 160

203 (180 apparent)

Jusqu’à 12

6,6 kg/m 2

Profil à revêtement en gravillons minéraux incrustés à chaud

Coloris quartz, marbre, ou granit en tons uniformes ou mêlés

M1

H ou V
• Pose par emboîtement

Garantie 30 ans
• Recyclable
• Issue de matériaux recyclés

WERZALIT

Selekta

Fibres de bois • Résines

9

155 ou 115

5,4

Profil à rainure • Languette

51 coloris
• Finition structurée, décor bois ou laqué

M2

0,2

H, V ou O
• Pose par emboîtement

AT

Siding

Fibres de bois • Résines

10

152

3,66

Profil plan à rainure • Languette

51 coloris
• Finition structurée, décor bois ou laqué

M2

0,2

H
• Pose par emboîtement

AT

Structura

Fibres de bois • Polymères

12

240 (200 apparent)

Profil utilisable sur les 2 faces

Coloris métallisés

H ou V

Bois PEFC

Recyclable

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°323

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Menuiseries mixtes (1/2) - Du bois/alu au multimatériau

Menuiseries mixtes (1/2) - Du bois/alu au multimatériau

Depuis les années 2000, les menuiseries bois/alu occupent une part de marché stable sur le haut de gamme. Mais de nouvelles approches associant plus intimement les matériaux se développent en parallèle. Cumuler[…]

25/02/2019 | Produit
BAU 2019 : la grande réunion mondiale sur l’enveloppe des bâtiments

BAU 2019 : la grande réunion mondiale sur l’enveloppe des bâtiments

Technal lance un Club pour les prescripteurs

Technal lance un Club pour les prescripteurs

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Enquête

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Plus d'articles