Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Les isolants se font mousser

Félicie Geslin

Sujets relatifs :

, ,
Les isolants se font mousser

Alkern a inauguré en novembre une ligne de production spécialement dédiée à la fabrication des blocs Kosmo City.

© Alkern

L'industrie de la construction propose de plus en plus de produits intrinsèquement isolants. Avec l'adjonction de mousse allégée en ciment aux blocs de maçonnerie, de nouvelles solutions tout-en-un apparaissent.

En ce début d'année 2017, ils sont deux fabricants à mettre sur le marché des solutions dont le principe est comparable. Le cimentier Calcia propose Air'Bloc, tandis que le préfabricant Alkern lance Kosmo City. Dans les deux cas, la nouveauté réside dans le remplissage de blocs de maçonnerie avec une mousse isolante minérale (matrice cimentaire et agent moussant) injectée sous forme liquide et qui durcit en quelques heures.

Air'Bloc est ainsi constitué d'un bloc d'agrégats courants et d'une mousse baptisée Air'Mousse, selon un procédé développé par l'industriel Périn & Cie. Alkern profite, quant à lui, d'un produit déjà présent dans son offre - en l'occurrence un bloc de roche volcanique - pour y couler Airium, une mousse brevetée par Lafarge Holcim. À la différence d'Air'Mousse, Airium permet d'autres applications : sa déclinaison (Airium Thermo-chape), lancée sur le marché marocain, permet, par exemple, l'isolation de toitures-terrasses. Celle des sols ou combles étant également à l'étude. Kosmo City est, en fait, le premier produit émanant du partenariat que Lafarge France a noué avec le GIE France Blocs (qui rassemble Alkern, Fabemi, Pradier Bloc et SEAC) afin d'industrialiser Airium. « Le développement de ce type de solutions complètes témoigne de l'attente des constructeurs », commente Mélanie Shink, responsable projets marketing et innovation chez Ciments Calcia.

Air'Bloc se décline en blocs standard, poteau (photo), sécable ou tableau (photo : Ciments Calcia)

Économique et durable

Les blocs isolants représentent, en effet, une opportunité d'amincir le doublage et de maîtriser l'épaisseur des parois. Éric Stiévenard, directeur marketing d'Alkern, estime ainsi de l'ordre de 1,7 % le gain de surface réalisable avec un tel produit. « L 'objectif n'est pas d 'opposer deux blocs de maçonnerie proches dans le concept, poursuit-il. Mais plutôt de se positionner sur le marché de la construction de maisons individuelles et du petit collectif avec une alternative à la brique en terre cuite ou au béton cellulaire, grâce à un positionnement économique pertinent » . L'autre atout, non négligeable, de ces éléments à matrice 100 % minérale tient à leur caractère recyclable : pas besoin de tri à l'issue de la déconstruction, les déchets gravats n'appelant aucune manipulation particulière.

Comparatif des deux solutions

N°357

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°357

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2017 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Édition 2018 des Règles professionnelles toitures et terrasses végétalisées

Édition 2018 des Règles professionnelles toitures et terrasses végétalisées

Dix ans après la précédente édition, l’Adivet, la CSFE et l’Enveloppe Métallique du Bâtiment (ex SNPPA) cosignent l’actualisation des Règles Professionnelles pour la conception et[…]

13/11/2018 |
L’impression 3D acier et le generative design s’installent sur les chantiers

L’impression 3D acier et le generative design s’installent sur les chantiers

TenCate GeoClean, dépolluer les eaux des hydrocarbures

TenCate GeoClean, dépolluer les eaux des hydrocarbures

2ème édition des Journées Régionales de la Construction Bois en Nouvelle-Aquitaine

2ème édition des Journées Régionales de la Construction Bois en Nouvelle-Aquitaine

Plus d'articles