Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Les « chillers » passent à la variation de vitesse

Sujets relatifs :

Les « chillers » passent à la variation de vitesse

Alors que la technologie Inverter de variation de vitesse équipe la majorité des pompes à chaleur, les fabricants de groupes froid faisaient de la résistance. Carrier change la donne : il lance le pilotage intelligent de la variation de vitesse pour ses gammes Aquasnap et Aquaforce.

Le fabricant de systèmes climatiques Carrier introduit la variation de vitesse dans ses groupes froid à refroidissement par air (chillers) Aquasnap (photo ci-dessous) et Aquaforce, grâce à sa technologie d’optimisation énergétique Greenspeed. Poussé par la directive écoconception qui imposera l’affichage des performances sous forme d’EER (1) saisonniers, l’industriel a mis en œuvre un pilotage intelligent des parties actives de ses machines (ventilateurs et compresseurs). Greenspeed autorise également le pilotage de la pompe de distribution du réseau d’eau glacée (photo ci-dessus).

Les chillers Aquasnap et Aquaforce n’ont pas tout à fait la même conception, du fait de leurs gammes de puissance. Pour le premier, qui intègre des compresseurs scroll en série (4 au minimum), celles-ci vont de 160 à 520 kW, pour des chantiers moyens du commerce et de l’industrie. Dans ce cas, le pilotage Greenspeed ne s’applique qu’aux ventilateurs, et éventuellement à la pompe de distribution. « Nous avons constaté qu’au-delà de trois compresseurs, l’économie générée par la variation de vitesse ne compensait par le surinvestissement nécessaire à la mise en œuvre de cette technologie dans chaque compresseur », explique William Doll, chef de produit chez Carrier. En revanche, pour la gamme Aquaforce, dont les puissances vont de 500 à 1 750 kW (dans le tertiaire, l’industrie et le grand résidentiel) et qui bénéficie de compresseurs à vis, la variation de vitesse est bien présente sur les compresseurs. « Notre plus grosse machine compte deux compresseurs à vis, pas plus », note William Doll. Ce pilotage intelligent permet à Carrier de revendiquer un ESEER (2) allant jusqu’à 4,9 pour l’Aquaforce (tandis que l’Aquasnap frôle les 4,4), pour des économies d’énergie allant jusqu’à 30 % par rapport à une solution sans variation de vitesse.
Bénéfice induit de la variation de vitesse : la diminution du bruit. Les produits des deux gammes affichent ainsi une baisse de 6 à 7 dB, avec par exemple un niveau de 88 dB pour une puissance froid de 523 kW pour l’unité la plus silencieuse de l’Aquasnap.

Économies d’énergie et réduction du bruit

Les chillers sont équipés par ailleurs de technologies désormais traditionnelles chez Carrier, comme l’échangeur à microcanaux tout alu, qui permet à l’industriel de revendiquer une charge en fluides frigorigènes 40 % moindre que pour un échangeur classique cuivre-aluminium. La dernière version, dite « Novation », de cet échangeur bénéficie d’un alliage lui offrant des résistances mécaniques et à la corrosion accrues, ainsi qu’une durée de vie supérieure. L’utilisateur peut également choisir diverses options de revêtement de protection pour les environnements plus ou moins corrosifs (ville, industrie, mer). Autre technologie issue de l’aéronautique, fournie par les filiales du groupe UTC dont fait partie Carrier, les ventilateurs Flying Bird, dont les pales ont été adaptées à la variation de vitesse. Enfin, une interface tactile « Touch Pilot » de régulation est présente sur les deux gammes.
Seules les versions froid non réversibles sont pour l’instant commercialisées. En lançant sa propre technologie de variation de vitesse, Carrier anticipe en quelque sorte la réglementation : aujourd’hui, ni les seuils de performance ni les échéances n’ont été définis par l’Union européenne pour les groupes froid. Les discussions sont en cours et la nouvelle réglementation pourrait prendre effet en 2017, voire 2018.

N°338

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°338

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Enquête- Sols sportifs

Enquête

Enquête- Sols sportifs

Les installations sportives indoor appellent la polyvalence afin de permettre l'exercice de plusieurs activités, sportives ou non. Les sols doivent ainsi pouvoir s'adapter à de nombreuses sollicitations.

03/05/2018 | Produit
Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête

Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête - Éclairage des musées

Enquête

Enquête - Éclairage des musées

Plus d'articles