abonné

Le tout-bois à l'épreuve de la réalité

Le tout-bois à l'épreuve de la réalité

Le bâtiment Max Weber, de l’université de Nanterre (92), présente une structure en bois, des plafonds en CLT avec solives en sous-face et des sols en béton brut pour l’inertie thermique (architecte Pascal Gontier).

© Hervé Abbadie

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement Les Cahiers Techniques du bâtiment - édition Abonnés

Si les projets ambitieux de construction bois se multiplient, une partie de la structure demeure fréquemment réalisée en béton ou en acier pour des raisons techniques ou économiques.

Des bâtiments de grandes dimensions peuvent être conçus entièrement en bois, avec une structure en panneaux CLT, en association ou non avec de l'ossature bois. Cette démarche est défendue par des architectes comme Pascal Gontier, qui la met en œuvre dans le bâtiment Max Weber de Nanterre (92) en R+4, ou par l'agence Koz Architectes, dans les résidences Tête en l'air en R+4, à Paris, ou Sensations (R+11), dont la livraison est prévue en 2019 à Strasbourg (67).

Dans les faits, les matériaux coexistent pour des questions de budget, mais aussi de résistance structurelle ou de facilité de pose. Le bois n'appréciant pas d'avoir les pieds dans l'eau, les fondations et sous-sol, le socle et parfois même le rez-de-chaussée sont en béton. Pour la tour Hyperion, à Bordeaux (33), en R+17, les trois premiers niveaux sont prévus en béton. Pour le reste, le béton est aussi souvent sollicité pour le noyau et vient s'associer au bois pour les planchers longue portée.

Dans le hall d'entrée de l'immeuble de bureaux Opalia en R+7, de l'agence e ), où se trouve[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30) ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr.

Nous vous recommandons

Supports, surfaces

Dossier

Supports, surfaces

À défaut d'espaces verts créés en pleine terre, les bâtiments peuvent faire office de réceptacle pour une végétalisation hors-sol. Mais leur impact sur le rafraîchissement du quartier n'est pas encore quantifié.La ville...

Le numéro 405 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Le numéro 405 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Un bâtiment low tech en containers maritimes

Un bâtiment low tech en containers maritimes

Une cartographie des panneaux solaires

Une cartographie des panneaux solaires

Plus d'articles