Le savoir-faire de Velux appliqué au secteur tertiaire

Sujets relatifs :

PHOTO - 874883.BR.jpg

Fort de sa position de leader dans le secteur résidentiel, Velux a développé pour l’éclairage zénithal des bâtiments tertiaires une verrière modulable et rapide à poser. De premières réalisations ont vu le jour.

En ouvrant la toiture sur les cieux, la verrière apporte une clarté naturelle au cœur d’un bâtiment. Avec des ouvrants commandés électriquement, elle participe au confort d’été. Mais dans le tertiaire, les verrières, généralement conçues et fabriquées sur mesure, requièrent une pose soignée qui ne suffit pas toujours à prévenir les désordres et les fuites. Exploitant son savoir-faire acquis dans le résidentiel, Velux a développé une verrière modulable et industrialisée, à simple ou double pan, offrant des performances constantes en étanchéité et facile à poser. « Elle est le fruit de cinq années de travail avec l’agence d’architecture Foster + Partners, souligne Michel Langrand, président de Velux France. L’une des innovations réside dans l’emploi de la pultrusion au lieu de l’extrusion pour la fabrication des profilés ; ce qui leur donne davantage de finesse et de performances. »

Un procédé industrialisé

Le nouveau produit a été récemment mis en œuvre. Sur chantier, la verrière est conçue à partir de modules préfabriqués, de panneaux vitrés ouvrants ou fixes au choix, d’une longueur maximale de trois mètres. Le procédé combine ainsi des éléments préfabriqués et standardisés (modules vitrés, raccords d’étanchéité, systèmes de fixation) avec du sur-mesure. Plusieurs formes de verrière sont obtenues en assemblant les modules de base : linéaire avec une pente de 5 à 25°, double en structure autoportante (de 25 à 40°), double à 5° avec l’ajout de supports, en shed (40 à 90°) ou en atrium en linéaire ou double. Dans le cas d’un atrium, les gouttières d’écoulement sont spécifiques à chaque projet et ne sont pas fournies par le fabricant. « Dimensions et formes sont modulables, bien que la verrière demeure industrialisable et présente de très bonnes performances. Elle arrête 73 % de la lumière estivale et participe de la ventilation naturelle avec l’effet cheminée », se félicite Jean-Pierre Jacquet, directeur marketing de Velux France.
Le procédé peut intégrer des doubles ou triples vitrages (Uw : 1,4 ou 1,1 W/[m2.K]) avec, en option, le contrôle solaire (Sw : 0,27), des stores et le pilotage automatisé par communication radio bidirectionnelle io-homecontrol. Acoustiquement, le niveau sonore par pluie battante est limité à 49 dB, en dessous du seuil de réveil d’une personne endormie. Enfin, concernant les profilés en composite pultrudé, ils comportent 80 % de fibres de verre pour 20 % de polyuréthane, ainsi qu’un joint isolant en polystyrène. Le composite leur confère des performances thermiques (conductivité : 0,3 W/[m.K]) et de rigidité (coefficient de dilatation linéaire : 6 x 10-6 m/[m.K]) proches de celles du pin, avec une solidité bien plus grande (module de Young E = 39 GPa).

N°346

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°346

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Aquarel empile ses bureaux en porte-à-faux

Aquarel empile ses bureaux en porte-à-faux

La morphologie particulière de ce bâtiment a nécessité la mise en œuvre de deux techniques atypiques de reprise des porte-à-faux. Situé en bordure de Seine et en face du parc de l'île[…]

22/06/2017 | Gros oeuvreChantier
Chauffe-eau thermodynamique : un produit plébiscité en maison neuve

Enquête

Chauffe-eau thermodynamique : un produit plébiscité en maison neuve

Unéole primée à Monaco pour son éolienne de toiture

Unéole primée à Monaco pour son éolienne de toiture

ISH 2017 : la sélection salle de bains

Diaporama

ISH 2017 : la sélection salle de bains

Plus d'articles