Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Le projet « Pierre Vives » sort de terre

Sujets relatifs :

Le projet « Pierre Vives » sort de terre

Deuxième réalisation d'envergure de l'architecte anglo-irakienne Zaha Hadid - après la tour marseillaise CMA-CGM - le projet montpelliérain de Pierre Vives (1) se présente sous la forme d'un bâtiment de 200 m de longueur, d'une superficie totale de 28 400 m2 (SHON) répartis sur 5 niveaux (24 m de hauteur). L'ouvrage, élément clef du nouveau quartier qui va naître à la jonction de ceux de La Paillade, d'Alco et de Malbosc, abritera notamment, à l'horizon 2011, les archives départementales (9 500 m2), une bibliothèque de prêt (2 900 m2) et l'office des sports de l'Hérault (1 500 m2). L'équipement, qui permettra de conserver 60 km d'archives, n'a rien d'un bâtiment classique comme l'explique Christophe Leu, chef de projets d'Hérault Aménagement. « Les exigences poussées en matière d'hygrométrie et de température, imposées par le ministère de la Culture, nous obligent à mettre en place une gaine de ventilation plus importante », ces caractéristiques dimensionnelles ayant, bien entendu, une incidence directe sur la hauteur totale du bâtiment. « Sur le plan structurel, les planchers doivent supporter une charge de 1,7 t/m2 », ajoute Frédéric Ferrari, directeur de projet de Vinci Construction, valeur à comparer aux 250 kg/m2 d'un immeuble de bureaux classique. Traductions : 28 000 m3 de béton et 3 000 t d'acier, soit 3 fois plus qu'un bâtiment conventionnel. Sur la conception, l'architecte a voulu s'assurer que ce grand complexe aurait une organisation efficace et claire, cette volonté se traduisant par un diagramme inspiré de « l'arbre de la connaissance ». « Les archives sont placées dans la base solide du tronc, avec au milieu la bibliothèque, puis Hérault Sport et ses bureaux bien éclairés au sommet des branches de l'arbre », détaille Zaha Hadid. Le bâtiment, caractérisé par un design tout en courbes, nécessitera par ailleurs la pose de 852 pièces en béton pour réaliser la façade, les éléments de 10 m2 et de 5 à 6 m de hauteur étant préfabriqués dans les ateliers ardéchois de Delta Préfabrication. Pour l'heure, les premières élévations vont pouvoir commencer une fois achevés les 415 pieux de 10 m de hauteur moyenne, qui supporteront les 80 000 t du bâtiment.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

BTP Consultants accroit sa présence en France

BTP Consultants accroit sa présence en France

Le bureau de contrôle technique construction BTP Consultants prend en charge le contrôle et de vérification de la conformité des projets de construction avec la réglementation en vigueur. L’enseigne étend son maillage territorial en...

Infiltrations par points singuliers de couvertures en tuiles

Infiltrations par points singuliers de couvertures en tuiles

Stationnement habitation et incendie : un champ d'application élargi

Stationnement habitation et incendie : un champ d'application élargi

Adopter une vision plus large de la gestion des risques dans le secteur de la construction

L’innovation au service du succès des projets de construction et d'ingénierie

Adopter une vision plus large de la gestion des risques dans le secteur de la construction