Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Le projet Mermoz.net rend le béton souple

Rémi Milesi
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le projet Mermoz.net rend le béton souple

© Ensal Vicat

Une maille en béton souple constituée de tesselles reliées par des fibres. Tel est le prototype développé par les sept étudiants du projet Mermoz.net, lauréat du concours «Comment régénérer la ville?» lancé par Vicat et la ville de Lyon.

Si vous visualisez ce que peut-être un parcours de filets de corde dans le style accrobranche, vous pouvez vous faire une idée du "parcours santé" inédit imaginé par des étudiants de l’Ensal (École nationale supérieure d'architecture de Lyon) pour la réhabilitation du quartier Mermoz Sud à Lyon (8e). À la différence notable que les nœuds de cordes sont remplacés par du béton. Cette maille en béton peut être utilisée sous différentes formes (carré, rond, ellipse) et propriétés (fibre naturelle, synthétique ou métallique) pour offrir une rigidité faible ou élevée selon son usage. Les mailles les plus souples pouvant servir de mobilier urbain, les plus rigides de passerelles, de garde-corps ou d’agrès en jardin public (pour l’escalade par exemple).

« Cette rigidité variable a été la clé pour arriver à une maille polyvalente pouvant être utilisée aussi bien dans un équipement public, qu’en revêtement de sol piéton ou mobilités douces, ou encore en ajout de surface dans les logements», rapporte l’équipe de Mermoz.net lors de l'audition du jury. L’idée directrice, bien au-delà du simple "parcours santé", étant ici de régénérer la ville en proposant un espace urbain dynamique (et même des logements), plus propice à la mobilité, au mouvement et offrant une plus grande activité physique. 

Possibilité de préfabrication

L’autre idée, côté organisateurs du concours cette fois, était aussi de « valoriser les atouts du patrimoine en béton», détaille Guy Sidos, PDG du groupe Vicat, cocréateur du concours avec la ville de Lyon, pour qui « le projet Mermoz.net, par son ingéniosité, a su apporter de nouvelles clés de réflexion pour une rénovation urbaine durable en plaçant le bien-être de l’usager au cœur du projet». C’est d’ailleurs à l’occasion d’une visite dans les laboratoires de l’entreprise que l’idée de la maille béton est née. «Un paysagiste a questionné la faisabilité d’un “béton mou”, rapporte l’équipe de Mermoz.net. Nous avons souhaité relever le défi. L’élaboration d’un premier prototype nous a poussé à réfléchir à la standardisation de la maille béton, ainsi qu’à la fabrication d’un moule réutilisable.» Facile à mettre en œuvre, légère, polyvalente et ouverte à la préfabrication la maille Mermoz permet d'envisager de nouvelles utilisations du béton.

 

Exemple de logement "dynamique"

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

La maîtrise d’œuvre s’engage pour le climat

La maîtrise d’œuvre s’engage pour le climat

Les métiers de la conception se fédèrent autour de la question climatique. Architectes et ingénieurs français peuvent ajouter leur organisation à la liste des signataires. Depuis quelques semaines, des[…]

18/11/2019 |
« Une nouvelle norme pour l’openBIM »

Interview

« Une nouvelle norme pour l’openBIM »

«Plus de matière grise, moins de matière première»

«Plus de matière grise, moins de matière première»

NGE annonce un plan de recrutement de 10 000 nouveaux collaborateurs

NGE annonce un plan de recrutement de 10 000 nouveaux collaborateurs

Plus d'articles