Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Le projet ABC ou le bâtiment autonome

Sujets relatifs :

Le projet ABC ou le bâtiment autonome

Bouygues Construction et l’agence Valode et Pistre ont présenté les premières pistes de conception du projet ABC : un « concept building » dont le premier ouvrage verrait le jour à Grenoble.

Avec leurs toitures pétales et leurs éoliennes pistils, les premières vues 3D des bâtiments du projet ABC marquent le lien à la nature et à l’environnement.

« Les formes des toitures ne sont pas définitives, tempère Thierry Juif, directeur adjoint du Développement durable chez Bouygues Construction et en charge du projet ABC. La conception est encore en cours. Cette forme de toiture vise à favoriser la récupération des eaux de pluie. Mais aussi à maximiser l’apport en énergie solaire sur les panneaux solaires qui recouvrent les toitures dans leur intégralité. » L’eau et l’électricité : voilà les deux éléments majeurs de la quête d’autonomie.
Avec 20 l/j d’eau de pluie estimé à Grenoble (38), comment faire pour répondre au besoin estimé à 75 l/j des futurs occupants ? En réutilisant quatre fois les 20 litres d’eau, grâce à des systèmes de traitement et de recyclage internes au bâti. Le chiffre de 75 l/j, bien en deçà de la consommation moyenne française (environ 125 l/j/hab.), est censé être atteint par des systèmes économes en eau et par le comportement des occupants. L’électricité, elle, sera produite essentiellement par les panneaux photovoltaïques, « une solution incontournable », souligne Thierry Juif, et par des éoliennes. « Parmi les principes qui guident notre conception, citons : consommer quand nous produisons, et produire quand nous consommons, continue-t-il. Pour illustrer le premier, c’est prévoir un système intelligent qui lance une machine à laver quand on peut compter sur trois heures d’ensoleillement. Pour le second, c’est ajuster l’orientation des panneaux solaires pour non plus assurer une production maximale sur l’année, mais chaque jour en fin d’après-midi, à l’heure où les besoins sont les plus élevés. »

Produire et consommer en simultanée

Une approche qui diffère sensiblement du principe de revente au réseau. Mais qui ne peut donc s’affranchir du stockage. « Nous faisons face à un déficit de solutions matures dans ce domaine, constate Thierry Juif. L’essentiel des innovations dans le stockage de l’électricité vise la mobilité : poids minimal, puissance maximale. Dans un bâtiment, la question du poids ne se pose pas et on n’a finalement besoin que de peu de puissance. En revanche, on a besoin d’une très grosse capacité de stockage. » Bref, au vu des progrès réalisés pour l’automobile, le sujet est prometteur, mais nécessite encore beaucoup de travail. Un travail que Bouygues Construction laisse aux spécialistes. L’entreprise met sa compétence au service de l’intégration des systèmes au cœur du bâtiment. Ainsi, Thierry Juif se promène-t-il à la recherche de systèmes performants et d’ores et déjà exploitables. Il fait d’ailleurs le constat « qu’en matière d’économie d’énergie, les fournisseurs d’équipements techniques et d’électroménager n’ont guère besoin d‘être stimulés et vont plus vite que le besoin ». Ainsi, la mise à disposition d’un ascenseur et de tout le confort moderne ne relève en rien d’une gageure dans un bâtiment qui se veut autonome en énergie. Idem du côté du chauffage, la solution passive semble bien adaptée, et il n’est pas besoin de franchir un nouveau cap.
Espérons que ce projet ABC pourra être mené à son terme et offrira, ainsi, un terrain de jeu idéal pour la mise en œuvre de solutions radicalement différentes.

N°331

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°331

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Terrasses et platelages extérieurs bois (1/2) - La simplicité à composantes multiples

Terrasses et platelages extérieurs bois (1/2) - La simplicité à composantes multiples

Des lames et des lambourdes posées sur un support… L'ouvrage est simple mais les possibilités multiples si l'on croise les essences, les origines, les matériaux dérivés du bois, les traitements[…]

06/12/2018 | ActualitéInnovation
Première façade dépolluante en Alsace

Première façade dépolluante en Alsace

Un siège social vêtu de bois dans une ancienne halle ferroviaire

Un siège social vêtu de bois dans une ancienne halle ferroviaire

Tribune - "Hypermobilité et gare chronotopique"

Tribune - "Hypermobilité et gare chronotopique"

Plus d'articles