Le parking est à réinventer

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le parking est à réinventer

Les parkings souterrains pourraient mieux contribuer au fonctionnement des villes. C'est ce que postule une étude réalisée par l'agence DPA pour Indigo.

Une étude menée par la plateforme de recherche DPA-X de l’agence Dominique Perrault Architecture pour le compte d’Indigo, premier opérateur du stationnement dans l’Hexagone (50 % du marché français) interroge le modèle du parking souterrain tel qu’implanté dans les grandes agglomérations depuis les années 70 : « Une boîte de béton exprimant une forme d’autisme du sous-sol », selon la formule de Dominique Perrault. Et un équipement gagné par l’obsolescence à mesure que les métropoles restreignent leur accès à la voiture… Dès lors, comment valoriser ces espaces pour mieux les intégrer au sein des dynamiques urbaines ? En les ouvrant. Par connexion horizontale (avec les infrastructures avoisinantes : parkings et réseaux de transport voisins) ; vers les sous-sols (afin d’exploiter le potentiel géothermique des profondeurs et les ressources en eaux souterraines douces et grises) ; vers le haut (en logeant des activités de stationnement de court terme et de logistique au niveau-1) ; et enfin, par une plus grande ouverture fonctionnelle (création de services liées aux nouvelles mobilités par exemple). « Cette évolution est déjà entamée dans le parc, avec notamment le développement de bornes de rechargement pour la flotte électrique (dans le cadre d’un partenariat avec la plateforme de VTC Cao Cao), ou encore l’expérimentation que nous menons à Issy-les Moulineaux (92) autour de l’accueil du véhicule autonome », indique Sébastien Fraisse, directeur général adjoint d’Indigo. Pour autant, la reconversion des parkings souterrains à de nouveaux usages suppose des adaptations réglementaires et juridiques nombreuses en termes de propriété, de planification et de zonage… « Il manque un PLU des sous-sols », confirme Dominique Perrault. L’étude n’en identifie pas moins quatre scénarios pour rendre les espaces de parkings plus évolutifs : le parking existant réaménagé ; la place épaisse – un concept de place publique intégrant services et halle de marché, avec une optimisation pendulaire des places de stationnement ; l’avenue épaisse – une solution infrastructurelle conçue pour les axes de circulation principaux des métropoles ; et enfin le sol épais – un principe morphologique basé sur la création d’un sol commun en dessous et entre les bâtiments.

Nous vous recommandons

BePositive pour répondre aux enjeux de construction durable et d'emploi et formation

BePositive pour répondre aux enjeux de construction durable et d'emploi et formation

Le salon BePositive se tiendra à Lyon du 21 au 23 mars 2023 pour informer et échanger autour de la transition énergétique. Cette édition sera marquée par la construction durable avec le déploiement de la RE2020, ainsi que l'emploi et...

03/02/2023 | BoisBois
Contrôle des opérations CEE (2/3) : notre cartographie des liens d’intérêt

Enquête

Contrôle des opérations CEE (2/3) : notre cartographie des liens d’intérêt

Vers une meilleure traçabilité des déchets

Vers une meilleure traçabilité des déchets

Contrôle des opérations CEE (1/3) : des bureaux hors de contrôle ?

Enquête

Contrôle des opérations CEE (1/3) : des bureaux hors de contrôle ?

Plus d'articles