Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Le paratonnerre, protection normalisée contre la foudre

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Strictement encadré par la normalisation, le mode de protection contre la foudre d’un bâtiment est choisi avant tout sur des critères financiers, hormis dans le cas de sites sensibles.

La protection dite « paratonnerre » des bâtiments contre les impacts directs de la foudre est assurée classiquement par la pointe métallique inventée au xviiie siècle par Benjamin Franklin. Une ou plusieurs tiges métalliques à pointes captatrices sont fixées en hauteur sur la toiture d’un bâtiment. Ces points d’impacts préférentiels de la foudre sont reliés à des écoulements de faible impédance, de préférence en cuivre, qui dissipent le courant de foudre dans le sol, par le[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Une voie contre l'obsolescence programmée

Une voie contre l'obsolescence programmée

Les acteurs de la construction se lancent dans des opérations réversibles à vocation de démonstrateurs afin de valoriser leurs bâtiments sur le long terme. Hors des standards, la conception exige toutefois de[…]

La protection en toute transparence

La protection en toute transparence

Autoconsommation - Vers des stratégies collectives

Autoconsommation - Vers des stratégies collectives

Panneaux solaires hybrides, la quête du rendement

Panneaux solaires hybrides, la quête du rendement

Plus d'articles