abonné

Dossier

Le niveau C2 pour un ensemble tertiaire mutable en logements

Réalisé par Virginie Pavie

Sujets relatifs :

,
Le niveau C2 pour un ensemble tertiaire mutable en logements

Les niveaux RdC et R+1 seront réservés aux activités et commerces et les étages supérieurs accueilleront des bureaux transformables en logements.

© Architectures Anne Démians

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement Les Cahiers Techniques du bâtiment - édition Abonnés

Visant les niveaux E3C2 du label E+C- et le niveau BBCA excellent, l'opération IN&DI à Aubervilliers (93) prévoit la création d'un ensemble immobilier de 76 000 m² à l'emplacement d'ex-magasins généraux de Paris, créés au milieu du XIXe siècle pour approvisionner la capitale en produits de première nécessité. Il sera composé d'un socle (RdC et R+1) de locaux commerciaux et d'activités, identifiables à leurs toitures en pente à sheds. Sur ce socle, en forme de deux U ouverts sur la ville, seront superposés des bureaux ayant vocation à être transformables en logements. Cette réversibilité voulue dès l'origine inscrit le bâtiment dans le temps long. « Nous essayons d'anticiper l'étape suivante de la réglementation sur le carbone en considérant qu'un bâtiment à deux usages sera moins vite taxé d’obsolescence, expose l’architecte urbaniste Anne Démians. Aujourd’hui, en région parisienne, la durée de vie d’un immeuble tertiaire n’excède pas 15 à 20 ans, ce qui est déplorable. La réglementation actuelle n’assujettit pas le calcul de l’impact carbone d’un bâtiment à sa durée de vie. Un bâtiment démoli, c’est pourtant une production de carbone énorme. »

Revisitant cette notion de réversibilité déjà[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30) ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr.

Nous vous recommandons

Supports, surfaces

Dossier

Supports, surfaces

À défaut d'espaces verts créés en pleine terre, les bâtiments peuvent faire office de réceptacle pour une végétalisation hors-sol. Mais leur impact sur le rafraîchissement du quartier n'est pas encore quantifié.La ville...

Le numéro 405 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Le numéro 405 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Un bâtiment low tech en containers maritimes

Un bâtiment low tech en containers maritimes

Une cartographie des panneaux solaires

Une cartographie des panneaux solaires

Plus d'articles