Le navire de bois du lycée maritime de Saint-Malo

Sujets relatifs :

PHOTO - 900121.BR.jpg

Plicroisé, le procédé préfabriqué de panneaux CLT en pin massif « made in France », a été utilisé pour les murs, les planchers et le toit du lycée Florence Arthaud, à Saint-Malo. Complété par des murs à ossature bois en façade, il a permis de faciliter et de rationaliser la mise en œuvre.

Inauguré en septembre 2015, le nouveau lycée public maritime Florence Arthaud, à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), fait partie des douze établissements du même type existant en France. Il remplace l’ancien lycée devenu inadapté et situé non loin du port malouin. Cet établissement professionnel assure diverses formations maritimes, du bac pro Mer au BTS (aquaculture, matelot, mécanique marine, etc.), en passant par la formation continue pour les adultes (capitaine, mécanicien, etc.).

Deux entités distinctes

Réalisé par les architectes rennais Liard & Tanguy, ce lycée flambant neuf accueille 211 élèves, pour une capacité de 300 à terme. Se dressant sur trois niveaux, l’ensemble comporte deux entités distinctes : un externat et un internat logeant 102 élèves répartis dans une trentaine de chambres, ainsi que quatre logements de fonction, dont trois posés en faîtage.
Sur le plan de l’organisation fonctionnelle, l’entrée, qui s’effectue en façade principale (ouest) de l’externat, donne sur un hall distribuant, d’un côté, le restaurant des lycéens et des enseignants, et de l’autre, la salle de conseil d’administration et le comité départemental des pêches. Véritable poumon de l’ouvrage, un vaste atrium occupe le centre du bâtiment, où se déploie le foyer des élèves doté d’une mezzanine.
Au rez-de-chaussée haut, se déploient des locaux de la vie scolaire, des bureaux, des salles de travail, des simulateurs (radio, radar et machines), des ateliers (ramendage, matelotage, moteur…), des vestiaires, etc. Alors que le rez-de-chaussée bas regroupe des espaces techniques et de maintenance (garages, centrales de traitement d’air, chaufferie bois). Les deux étages sont consacrés aux salles d’enseignement général et de TP associées à d’autres locaux techniques et des sanitaires.

Matériaux écologiques et durables

La particularité de ce lycée porte sur la démarche conceptuelle pointue d’écoconstruction conduite par les architectes, en collaboration avec la région Bretagne, pionnière en matière d’écoréférentiel. Pour les concepteurs, « la réflexion énergétique menée vise en priorité à réduire les besoins en chauffage, facilités par la compacité des bâtiments, mais également à améliorer l’isolation thermique et l’étanchéité à l’air ». Ainsi, cet édifice à énergie positive produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. Et les matériaux mis en œuvre sont durables et pour la plupart recyclables, respectueux de l’environnement et de la santé des usagers. D’où le choix du bois, majoritaire dans le projet, puisqu’il est utilisé en ossature, en bardage et en cloisonnement. Le système constructif porteur mis en place sur les murs et les planchers est le procédé Plicroisé, qui, formé de panneaux en pin massif, a été développé et posé par l’entreprise française Belliard. Les murs en ossature bois (MOB) sont isolés par de la ouate de cellulose, un complément en laine de bois étant inséré dans les doublages. Les cloisons et les caissons en lames de bois sont isolés par un isolant acoustique (Ecopeg) constitué surtout de fibres issues du recyclage de bouteilles en plastique. Les toits terrasses sont isolés, eux, par du verre cellulaire émanant de pare-brise recyclés (Foamglass). Au final, 118,86 kWc d’électricité sont produits quand l’énergie consommée par le lycée s’élève à 19,08 kWc, les 99,78 kWc restants étant réinjectés dans le réseau électrique public et revendus au réseau ERDF.

N°351

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°351

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2016 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Aquarel empile ses bureaux en porte-à-faux

Aquarel empile ses bureaux en porte-à-faux

La morphologie particulière de ce bâtiment a nécessité la mise en œuvre de deux techniques atypiques de reprise des porte-à-faux. Situé en bordure de Seine et en face du parc de l'île[…]

22/06/2017 | Gros oeuvreChantier
Reconversion d'envergure à Charenton-le-Pont

Reconversion d'envergure à Charenton-le-Pont

Dalles post-contraintes pour parking aérien

Dalles post-contraintes pour parking aérien

L’hippodrome de Longchamp monte ses tribunes

L’hippodrome de Longchamp monte ses tribunes

Plus d'articles