Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

LE DIAGNOSTIC, UN PRÉALABLE INDISPENSABLE

LE DIAGNOSTIC, UN PRÉALABLE INDISPENSABLE

A. Prélèvement par carottage à sec d'un béton ancien sous revêtement de céramique.B. Auscultation par pachomètre d'une structure béton pour recherche d'armatures.C. Mesure de l'activité de corrosion d'un béton ancien par potentiel d'électrode.D. Auscultation par radar à impulsions d'une structure béton pour recherche d'armatures.

© CEBTP - Docs. Lerm

La patrimonialisation des constructions en béton armé participe du développement des méthodes d'analyse de ses altérations. In situ ou en laboratoire, elles s'efforcent d'être les moins destructives possibles.

On n'opère pas un béton ancien sans connaître précisément son mal. C'est pourquoi toute restauration doit être précédée par un diagnostic, qui, assorti de préconisations, a pour finalité de guider les différentes parties prenantes. Matériau dont la formulation varie selon les propriétés que l'on souhaite lui conférer, mis en œuvre différemment au fil du temps et soumis à des environnements variables, le béton n'est jamais le même d'un bâtiment à un autre, ce qui fait toute sa complexité.

« Néanmoins, 80 % des pathologies observées sur des bétons anciens sont liées à une corrosion accentuée par l ' environnement, observe Bernard Quénée, directeur général délégué du Laboratoire d'études et de recherches sur les matériaux (Lerm) au sein du groupe Setec. Ce phénomène naturel provoque des altérations diverses du matériau, qui vont se propager jusqu'à leur talon d ' Achille : les ferraillages, dans la plupart des cas mal ou insuffisamment enrobés faute de connaissances techniques appropriées aux débuts de la construction en béton armé. »

Examen et plans des armatures

La corrosion va donc faire l'objet d'investigations : d'abord visuelles, puis une série de mesures, non ou peu destructives, effectuées en des zones judicieusement circonscrites, et, enfin, des prélèvements qui seront étudiés en laboratoire. Le recoupement et la synthèse des résultats obtenus permettront à l'expert en charge du diagnostic d'émettre des recommandations en vue de la restauration.

Différents examens permettent de se concentrer sur les armatures. Si le pachomètre permet de détecter leur présence à l'intérieur de la matrice, les spécialistes du diagnostic lui préfèrent le radar à impulsions électromagnétiques, « plus précis, grâce auquel on peut obtenir de véritables histogrammes de répartition des ferraillages -[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°355

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2016 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Optimiser le rendement des tuiles photovoltaïques

Optimiser le rendement des tuiles photovoltaïques

Les tuiles solaires développées par la start-up Quadreex Solar Factory promettent d'améliorer la production photovoltaïque en dépit d'orientations peu favorables, avec une intégration[…]

22/02/2018 | Actualité
Le sur-mesure au service de la tradition

Le sur-mesure au service de la tradition

Une offre diversifiée de volets pleins ou ajourés

Une offre diversifiée de volets pleins ou ajourés

Ouvrants de toiture, et la lumière fume

Enquête

Ouvrants de toiture, et la lumière fume

Plus d'articles