Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Le commissionning, gage de qualité

Stéphanie Obadia

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le commissioning, le numérique et l’automatisation des vérifications sont des perspectives concrètes pour une démarche de qualité globale selon le Groupe de travail sur la qualité de l’enveloppe du Pôle de compétitivité Fibres-Énergivie. 

Pour tendre vers une enveloppe de qualité, le Groupe de travail sur la qualité de l’enveloppe (GTQE) du Pôle de compétitivité Fibres-Énergivie défend la méthode dite du « commissioning », pour un projet de construction en particulier concernant la qualité thermique de l’enveloppe des bâtiments. Mais aussi de l’apport du numérique et de l’automatisation des mesures et des vérifications afin d’améliorer les délais, de limiter et éviter les erreurs humaines. Rappelons que le commissioning d’un bâtiment est un suivi de qualité depuis la programmation jusqu’à l’exploitation dont l’objectif est de garantir la conformité des performances du bâtiment avec les documents contractuels et d’éviter un trop grand décalage entre les objectifs fixés en amont, les moyens mobilisables et les résultats obtenus. A différencier du commissionnement qui consiste en une mission partielle d’assistance et d’aide à la mise en service des équipements. « Il s’avère nécessaire de dépasser la seule cible d’un chiffre de consommation énergétique comme critère d’évaluation d’une performance et de pilotage des projets, sachant que le confort ou la qualité de l’air sont tout aussi essentiels », précise Jean-Luc Sadorge, directeur Général du Pôle Fibres-Énergivie.

Des freins à lever

Le groupement soulève un certain nombre de freins au développement de cette méthode. A commencer par un cahier des charges de l’opération au stade de la programmation reste généralement peu qualitatif, sans spécifier le niveau de performance attendu en exploitation. Le facteur qualité est aussi souvent laissé de côté par les maîtres d’ouvrage, en se satisfaisant d’obligations de moyens et non pas d’obligation de résultat. Et trop peu de moyens techniques, méthodologiques et financiers sont disponibles pour atteindre les objectifs ambitieux en exploitation du fait de l’absence d’analyse des coûts liés à la non-qualité. A cela s’ajoute le coût du commissioning complet d’un bâtiment neuf qui représente environ entre 0,6 et 1 % du coût total de l’opération (incluant les coûts de la maîtrise d’ouvrage, de la maîtrise d’œuvre et de la construction). Avec un temps de retour sur investissement compris entre zéro et dix ans, selon le type de gains compris (les consommations d’énergie seules ou bien l’ensemble des gains directs et indirects).

La non qualité en hausse

Pourtant, « le commissioning entraîne la baisse des non-qualités et de facto une réduction notable des coûts internes (détection, correction, prévention…) et externes, souvent supportés par le client (baisse de productivité, utilisation d’équipements de secours, surcoût liés aux consommations énergétiques, insatisfaction, perte de renommée…) », précise Jean-Luc Sadorge en s’appuyant sur une étude du Lawrence Berkeley National Laboratory qui estime que si les gains en économie d’énergie s’échelonnent de 0,21 à 2,05 $/m², les gains indirects (économies en travaux modificatifs ou curatifs, coûts de maintenance…) peuvent s’élever jusqu’à 74,9 $/m².

Ce qui n’est pas anodin au vu des chiffres de l’AQC sur la sinistralité dommage/ouvrage (fondation, ossature, réseaux…)  qui est en augmentation (+ 6,2 % depuis 2009) et qui s’est située, en 2018, à 782 millions d’euros !

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

S'informer sur le bois

S'informer sur le bois

FCBA, l’Institut technologique des filières forêt-bois et ameublement, lance de nouveaux outils en libre accès pour tout savoir de la durabilité du bois et organise deux webinaires début décembre.Du cadre normatif et...

01/12/2020 | Bois
Des cloisons avec isolant biosourcé certifiées résistantes au feu

Des cloisons avec isolant biosourcé certifiées résistantes au feu

Des plans dans le désert

Des plans dans le désert

Des projets maîtrisés avec OPTI+

Des projets maîtrisés avec OPTI+