Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Le Cerema, une expertise au service de la QAI

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le Cerema, une expertise au service de la QAI

Le Cerema accompagne notamment la surveillance de la QAI dans les ERP et la création de plans d’action par les établissements concernés.

© Adobe Stock

À l’occasion de la 6e journée nationale de la qualité de l’air le 16 septembre 2020, le Cerema met en avant la nature de ses missions au service de la qualité de l’air intérieur des bâtiments.

Le Cerema accompagne les collectivités dans l’application de la règlementation, met en place des outils et des formations, et mène des travaux de recherche en faveur de la qualité de l’air intérieur. Concernant la surveillance de la QAI dans les ERP recevant un public sensible et les établissements d’enseignement ou de formation professionnelle des premier et second degrés rendue obligatoire par la Loi Grenelle 2, le Cerema propose en téléchargement libre sur son site un tableur pré-rempli destiné à faciliter la création d’un plan d’action. Une convention avec le Conseil départemental du Nord, signée en avril dernier, va par ailleurs permettre à l’opérateur d’intervenir, pour une mission d’ingénierie de 4 ans, dans un parc de 202 collèges.

Mesurer et identifier les polluants

Le Cerema peut également mesurer la perméabilité à l’air de logements pour évaluer leur étanchéité globale selon les réglementations thermiques en vigueur et qualifier le niveau de transfert de chaque polluant de l’air extérieur vers l’air intérieur. Il est notamment en pointe sur les diagnostics dans les bâtiments qui présentent des taux de radon élevés (supérieurs à 300 Bq/m3). Une grille d’audit simplifié relatif à la présence de radon dans les bâtiments a là aussi été publiée récemment.

Une étude de la QAI et de l’environnement sonore de deux piscines lilloises est actuellement en cours. Il s’agira d'évaluer les niveaux de concentrations en trichloramine et en trihalométhane ainsi que les niveaux acoustiques ambiants et des mesures de temps de réverbération. Les mesures de polluants dans l'air seront réalisées à l'aide de techniques par pompage sur filtre et tube à charbon actif, mais aussi avec une technologie innovante permettant le monitoring en continue de la trichloramine.

À Lille toujours, un projet expérimental et innovant d’évaluation de la coexposition air/bruit via un réseau de microcapteurs innovants connectés vise à mieux connaître la coexposition aux polluants de l’air et au bruit dans les salles de classe, tout en étudiant la part induite par le transfert de polluants extérieurs. Cette étude permettra aussi d’étudier la présence de polluants spécifiques liés aux activités ou au bâtiment.

Quant au projet de recherche EmiBio (Émissions des matériaux Biosourcés) mené avec plusieurs partenaires scientifiques, qui entend vérifier que l’impact de la laine de bois et de la ouate de cellulose utilisées comme isolant est négligeable sur la qualité de l'air intérieur, il est entré dans une deuxième campagne de mesures de l’air, pour des conclusions attendues à l’automne 2022.

Contribuer à l’amélioration des systèmes de ventilation

En juillet, le ministère de la Transition écologique a annoncé sa volonté de rendre obligatoire la vérification à réception des installations de ventilation dans les bâtiments résidentiels neufs. Oeuvrant de longue date sur le sujet du renouvellement d’air dans les bâtiments, le Cerema avait constaté un taux de non-conformité des installations de ventilation constant de 50% dans les logements neufs. Son étude Ventil’Acteurs propose ainsi un plan d’actions visant à éliminer les dysfonctionnements constatés sur les installations de ventilation mécanique.

Enfin, le succès des deux sessions de formation « Ventiler pour un air sain » proposées sur la plateforme « Mooc bâtiment durable », avec le soutien financier de Pacte, l’Ademe et les ministères de la transition écologique et solidaire et de la cohésion des territoires amène le Cerema à préparer une nouvelle session pour 2021, plus orientée sur les bâtiments tertiaires, en partenariat avec Tipee, le Cetiat et Eurovent, et le soutien de l’Ademe.

À noter que 3 webinaires seront proposés par le Cerema dans les prochaines semaines :

22 septembre, 9h30-11h00 : prise en compte de la qualité de l’air intérieur dans les établissements recevant du public - Regards croisés

29 septembre, 9h30-11h00 : les ressources sur lesquelles s’appuyer

6 octobre, 9h30-11h00 : tables rondes – mise en œuvre  de la réglementation : les leviers et les freins - quelles communications autours de la qualité de l’air intérieur ?

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Notre-Dame,  une dépose de l’échafaudage sinistré délicate

Notre-Dame, une dépose de l’échafaudage sinistré délicate

Lors de l’incendie du 15 avril 2019, la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris était en restauration. L’échafaudage installé à cet effet a résisté à l’effondrement de la flèche mais a été déformé par la chaleur de...

25/11/2020 | Chantier
Maintenance des installations électriques

Maintenance des installations électriques

Du positif, du moins bon et du négatif

Du positif, du moins bon et du négatif

RE2020 : tout savoir sur les bâtiments demain

Dossier

RE2020 : tout savoir sur les bâtiments demain