Le bâtiment de demain s’invente au fil des jours

Sujets relatifs :

PHOTO - 905561.BR.jpg

Présentation de la première note de synthèse par Philippe Chartier, du Syndicat des énergies renouvelables, à l’auditorium du Groupe La Poste, à Paris

© Docs. Plan bâtiment durable

Un colloque organisé à Paris, le 28 avril, a constitué un point d’étape pour le groupe de travail Réflexion Bâtiment responsable 2020-2050, émanation du Plan bâtiment durable, qui y a détaillé trois notes de synthèse récentes, dont une consacrée au Bepos et l’autre au carbone.

C’est une progression « par étapes successives » que d’imaginer le bâtiment responsable de demain, sobre énergétiquement, vertueux sur le plan environnemental et en interaction avec ses habitants, rappelait Philippe Pelletier, président du Plan bâtiment durable, dans l’allocution d’ouverture à cette journée de rencontre. Pour autant, depuis 2011, le groupe de travail Réflexion Bâtiment responsable (RBR) 2020-2050, conduit par Alain Maugard (Qualibat) et Christian Cléret (Poste-Immo), a su imprimer sa marque.

« Il a notamment contribué à ce que l’on abandonne la notion de thermique, devenue un peu limitée, pour élargir la réflexion à l’analyse du cycle de vie, à la production d’énergie du bâtiment, à son intégration dans son environnement », analysait ainsi Philippe Pelletier. Ses travaux prospectifs devraient ainsi servir de socle à l’élaboration de la réglementation environnementale à l’horizon 2018-2020. Et comme le soulignait depuis la tribune Philippe Chartier, conseiller consultant stratégie et recherche du Syndicat des énergies renouvelables, il n’y avait pas vraiment de hasard à ce que l’énergie et le CO2 soient au cœur des deux notes de synthèse présentées : « Dans ce domaine, accords internationaux et décisions publiques seront essentiels pour accompagner l’évolution sociétale. »

Crédibiliser le Bepos et maîtriser l’impact carbone

Premier sujet passé au crible : l’approche transversale des process Bepos, photovoltaïque et réseau électrique. La réflexion visait à installer le cadre méthodologique d’un bâtiment à énergie positive applicable à tous les bâtiments neufs dès 2020. Il en ressort la nécessité d’une bonne articulation entre les différents systèmes pour éviter toute perte d’énergie, mais aussi le constat de décalages entre calculs et réalité de terrain, parfois sources de dysfonctionnements dans un bâtiment. Nathalie Tchang, thermicienne et directrice adjointe du BET Tribu Energie, a ainsi rappelé la nécessité de trouver des compromis pour chaque cas de figure et de ne pas vouloir « faire du Bepos au détriment du confort et de la santé » - ce en quoi seule l’expérimentation peut être un facteur de progression.
Si la question de l’énergie a déjà trouvé un certain nombre de réponses, il n’en va pas de même du carbone, la nouvelle thématique émergente. Raisonner « en termes d’empreinte et non plus simplement d’émissions », comme l’indiquait Jean-Christophe Visier, directeur énergie environnement au CSTB, suppose, en effet, un changement dans la manière de considérer le bâtiment. Les pistes d’actions concrètes offertes aux acteurs pour en réduire les impacts résidant dans l’optimisation des surfaces, les choix d’implantation, l’arbitrage entre construction et réhabilitation, l’utilisation d’énergies peu carbonées, les solutions constructives adaptées et les clés d’une meilleure gestion, dans une vision globale que porte l’analyse du cycle de vie (lire CTB n° 349). « La performance énergétique constitue déjà un levier très important, mais regarder le carbone va permettre d’aborder à l’avenir énormément d’aspects. C’est un peu comme tirer le fil d’une pelote », appuyait ainsi Stanislas Pottier, président de l’association Bâtiment Bas Carbone. Autant de sujets que le groupe RBR 2020-2050 devrait continuer à suivre.

N°352

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°352

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2016 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Travaux de façade

Travaux de façade

La rédaction des CTB vous présente une publication récente. Appuyé sur les DTU 42.1 et 59.1, l’ouvrage synthétise prescriptions techniques et recommandations pratiques pour intervenir sur une[…]

21/04/2017 | Librairie
Une journée technique pour les professionnels de la filière bois construction en Bretagne

Agenda

Une journée technique pour les professionnels de la filière bois construction en Bretagne

MEETING BIM 2017 : le programme complet

MEETING BIM 2017 : le programme complet

Un collège adaptable aux variations d’effectifs

Un collège adaptable aux variations d’effectifs

plus d’articles