Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Le Finistère, un département intelligent et connecté

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le Finistère, un département intelligent et connecté

Gestion de l’éclairage public, télérelève des compteurs, identification des places de stationnement disponibles en temps réel… le Finistère sera l’un des premiers territoires connectés. 

Le Finistère, à l’exception de la métropole de Brest, sera l’un des premiers départements connectés. Les collectivités finistériennes pourront ainsi disposer d’outils pour maîtriser et piloter la mise en œuvre de leurs politiques publiques dans les domaines de l’efficacité énergétique et financière appliqués aux services publics en réseaux, mais aussi dans le domaine de la relation au citoyen. Ce programme a déjà été expérimenté sur la communauté de communes du pays d’Iroise, de l’île de Ouessant et étendu aux villes adhérentes du SDEF. Il permet ainsi le suivi et la télégestion des réseaux d’éclairage publics des communes ; la télérelève des compteurs de sectorisation ainsi que la détection et l’analyse des dysfonctionnements énergétiques dans les bâtiments publics ; la télérelève des compteurs de sectorisation afin de détecter d’éventuelles fuites ; l’identification des places de stationnement disponibles en temps réel; la mesure de remplissage des points d’apports volontaires de déchet et le signalement des dysfonctionnements ; la mesure de la qualité de l’air; ou encore la mise en place d’une plateforme citoyenne permettant la remontée de signalement et l’information du public.

Pour y parvenir…

Pour développer ce projet, le Syndicat départemental d’énergie et d’équipement du Finistère (SDEF) se fait accompagner par un groupement, piloté par Eiffage Energie Systèmes, filiale du groupe Eiffage. Il regroupe ainsi Qwant (moteur de recherche averti dans le stockage et le traitement de la donnée), Sensing Vision (start-up bretonne spécialisée dans les objets connectés et la conception et supervision de réseaux) et Dolmen (plateforme de marketing client local). Un contrat cadre de 4 ans a été signé avec le SDEF pour le déploiement d’une infrastructure réseau dédiée à l’internet des objets, permettant le pilotage et le suivi optimisé des services au public par le biais de smart grids (réseaux intelligents). Eiffage Énergie Systèmes assurera l’étude de couverture réseau pour l’installation et le déploiement des antennes et de capteurs, la mise en place d’un système d’hypervision et le pilotage global du projet intégrant l’accompagnement des collectivités pour la prise en main du système. En parallèle, une plateforme collaborative citoyenne « open data » sera mise en place par le groupement pour la communication des données collectées « dans le respect de la logique de cybersécurité », précise le communiqué.

Cette initiative lancée le 18 février pourrait bien servir d’exemple

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Grilles et clôtures (1/2) - Délimiter sans dénaturer

Enquête

Grilles et clôtures (1/2) - Délimiter sans dénaturer

Le secteur de la sécurité dite « passive » répond aux demandes de renforcer la sécurité, sans sacrifier la qualité esthétique. Matériaux, formes, teintes, toutes les ressources[…]

27/03/2020 | Innovation
Grilles & clôtures (2/2) - Quand haute résistance rime avec esthétique

Enquête

Grilles & clôtures (2/2) - Quand haute résistance rime avec esthétique

L'autonomie à l'échelle de l'îlot urbain

L'autonomie à l'échelle de l'îlot urbain

Le béton de chanvre prend de la hauteur

Le béton de chanvre prend de la hauteur

Plus d'articles