abonné

La sécurité informatique encore à la traîne

Pascal Nguyên

Sujets relatifs :

,
La sécurité informatique encore à la traîne

Pas toujours besoin d'une connexion filaire pour offrir un accès aux pirates. C'est aussi par les ondes qu'ils peuvent pénétrer dans les systèmes.

© AdobeStock

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement Les Cahiers Techniques du Bâtiment - édition Abonnés

L'avènement des objets connectés ouvre la voie à de nouveaux services, mais aussi à de potentiels actes de piratage. Des risques auxquels les acteurs du secteur ne sont pas assez sensibilisés.

Mi-février 2021, la cyberattaque dont a été victime le centre hospitalier de Villefranche-sur-Saône (69) a remis sur le devant de la scène la question de la sécurité des bâtiments intelligents (smart buildings) et plus largement des villes intelligentes (smart cities). Ils représentent la promesse d'une gestion automatisée et optimisée des ressources (énergie, eau, etc.), d'un confort accru de leurs utilisateurs grâce à la mise en place de capteurs et d'actionneurs innovants et communicants, le fameux internet des objets (internet of things, plus communément désigné IoT). Cependant, si les systèmes ne sont pas correctement sécurisés, le risque d'une attaque est grand. Le secteur du bâtiment est-il préparé à cette cybercriminalité qui explose ces dernières années ? « Globalement, non. L'un des principaux défis réside dans la prise de conscience de ces risques », estime Éric Ruéda, responsable commercial Software & Connectivity chez Eaton. Si la cybersécurité n'est pas un sujet primordial pour les acteurs du bâtiment, il faut qu'elle le[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30) ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr.

Nous vous recommandons

Saint-Gobain prévoit la construction d'un campus étudiant en terre excavée

Saint-Gobain prévoit la construction d'un campus étudiant en terre excavée

Le constructeur veut valoriser la terre, déchet du BTP, pour en faire du béton dans le cadre de l'édification d'un campus étudiant à Marseille.Saint Gobain expérimente la construction en terre excavée à Marseille. L'entreprise entend...

Bâtir pour le climat : "la REP ajoute du sens à notre métier"

Evénement

Bâtir pour le climat : "la REP ajoute du sens à notre métier"

Le soleil réinvente l'eau chaude

Le soleil réinvente l'eau chaude

Quand l'électricité sort de cellules

Quand l'électricité sort de cellules

Plus d'articles