Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Entretien

« La reprise des chantiers devra se faire en bonne intelligence » Nicolas Bouscaud (Essor)

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

« La reprise des chantiers devra se faire en bonne intelligence » Nicolas Bouscaud (Essor)

Nicolas Bouscaud, directeur général adjoint d’Essor Ingénierie & Conseil, décrypte les recommandations du guide de l’OPPBTP.

Selon vous, le contexte actuel est-il favorable à une reprise des chantiers ?

Essor endosse plusieurs rôles dans le secteur de la construction : investisseur, promoteur, contractant général, maître d’œuvre ou encore AMO. Fort de ce particularisme, nous pensons être en mesure de saisir toute la singularité de la situation et les difficultés inhérentes. Il faut rappeler que plus de 85 % des chantiers ont progressivement été mis à l’arrêt [NDLR : depuis le 16 mars]. Après la sidération, plusieurs organisations professionnelles et le gouvernement ont travaillé conjointement pour émettre le 2 avril dernier un guide de préconisations sanitaires permettant une reprise des chantiers en garantissant la santé et la sécurité des salariés et des employeurs. Même si tous les acteurs de la profession n’ont pas été impliqués dans cette réflexion, cela devrait rapidement être le cas pour converger vers une position partagée. Il est indéniable que la sécurité des équipes est primordiale et ne souffrira d’aucun compromis pour assurer la reprise de l’activité.


Quelles conditions faut-il respecter pour mener à bien cette reprise ?

Sur un projet de construction, les enjeux sont communs et les risques partagés. Les principes du guide de l’OPPBTP se décomposent en cinq étapes successives permettant de s’assurer des conditions idoines à la reprise : concertation préalable ; actualisation des documents de chantier ; préparation du site et adaptation de l’organisation ; formalisation des avenants contractuels ; rédaction des OS de redémarrage. La concertation préalable, initiée par le maître d’ouvrage, est animée par le maître d’œuvre et le CSPS. Il convient d’échanger avec l’ensemble des intervenants pour savoir qui est en mesure de reprendre, dans quelles mesures et sous quel délai. Ces données sont compilées et analysées par ces deux acteurs pour en proposer une synthèse décisionnelle au maître d’ouvrage. Un compte-rendu formalisant cette analyse est transmis à l’ensemble des intervenants. Dans le cas d’une intervention en site occupé, une démarche doit être menée avec l’utilisateur ou l’exploitant. Si un accord est trouvé, les documents organisant et cadrant le chantier sont mis à jour par leurs auteurs dans le cadre d’une concertation générale (PGC, PPSPS, organisation et planning). Le guide définit précisément les mesures et l’adaptation des règles usuelles de fonctionnement du chantier et installations de chantier, mais pas les rôles et responsabilités. La formalisation contractuelle est la dernière étape : avenant de régularisation avec investisseur/utilisateur ; avenants aux contrats pour acter des nouvelles conditions d’exécution en mode dégradé ; avenant au prestataire en charge du ménage ; ordres de service de redémarrage.

Est-ce valable pour tous les chantiers ?

Si les entreprises doivent se conforter dans l’application des mesures du guide, le CSPS et le maître d’œuvre devront considérer la singularité du projet et des situations rencontrées, mais également s’adapter aux évolutions constantes du chantier. Leur rôle respectif est prépondérant pour assurer un redémarrage efficace, en toute sécurité mais aussi pour maintenir cette action dans le temps. Le pragmatisme, la flexibilité et la compréhension des difficultés de chacun doivent être les maîtres-mots des interventions dans cette période transitoire. La situation est inédite et complexe, nous sortons de tous les cadres et méthodes de travail usuels et nous insistons sur le caractère primordial de créer ensemble et pour tous les meilleures conditions de reprise de nos projets. Ceci devra se faire en bonne intelligence, en étant à l’écoute, pour trouver un consensus en « bon père de famille ». Avec la publication du guide OPPBTP, nous avons dorénavant les impératifs à suivre pour assurer la sécurité de l’ensemble des intervenants.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Le portail Batipédia du CSTB s'enrichit

Le portail Batipédia du CSTB s'enrichit

Rassemblant les contenus scientifiques et technico-réglementaires nécessaires à la filière construction, BATIPÉDIA, le portail d’informations et de services du CSTB s’enrichit : de nouveaux services sont proposés aux...

28/05/2020 | Chantier
Covid-19 : bilan du suivi des chantiers BTP Consultants

Covid-19 : bilan du suivi des chantiers BTP Consultants

Spécial Guadeloupe

Dossier

Spécial Guadeloupe

Acteur BTP engagé... et certifié !

Acteur BTP engagé... et certifié !