Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

La numérisation au bon secours de Notre-Dame

Stéphanie Obadia

Mis à jour le 18/04/2019 à 18h27

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La numérisation au bon secours de Notre-Dame

Maquette en nuages de points de la Cathédrale Notre Dame

© ArtGP

L’entreprise AGP a réalisé en 25 ans une quinzaine de relevé de Notre-Dame. Il compile aujourd’hui les différents nuages de points réalisés afin de proposer une maquette complète de l’édifice.

 

 

Que ce soit lors de phase de restauration du massif occidental, des pinacles du contrefort, des relevés ponctuels, du grand orgue, des beffrois, de la façade occidentale, des galeries… Gaël Hamon, à la tête de l’entreprise Art Graphique et Patrimoine (AGP), spécialisée dans les relevés 3D des monuments historiques, est probablement celui qui a accumulé le plus grand nombres de nuages de points sur la cathédrale. «Nous avons plusieurs pièces du puzzle prises depuis 25 ans que nous sommes en train de rassembler afin de constituer la maquette en nuages de points de la cathédrale, et donc la charpente et la flèche, dans son intégralité. »

 

Des milliards de point de l'ordre du millimètre

Il est en effet intervenu à plusieurs reprises sur le monument. La première fois en 1994, date de la création de son entreprise avec le groupe Quelin. À l’époque, pas de lasers, plutôt réservés au nucléaire, mais des centaines de prises de vues photogrammétriques argentiques depuis des nacelles, qui seront par la suite numérisées point par point et imprimées sur des traceurs. Si les moyens diffèrent aujourd’hui, la précision des relevés est tout de même «de l’ordre du millimètre». Depuis, l’entreprise s’est équipée d’une batterie d’instruments qu’elle utilise en fonction des sites et du résultat demandé : la photogrammétrie divergente et convergente, de préférence, lorsque les mesures se font en mouvement, de la vidéogrammétrie infrarouge pour des relevés rapides toujours en mouvement, du laser infrarouge en décalage de phase, du laser temps de vol, des drones… Autant d’outils qui permettent d’obtenir des milliards de points à une précision de l’ordre du millimètre et une interprétation au centimètre, voire au millimètre : « Un calage à 5 mm sur des dizaines de milliers de position de scan », précise le dirigeant.

Au final, la maquette de points sera l’une des interprétations les plus précises de Notre-Dame. Si celle d’Andrew Tallon, un professeur d’art et archéologie américain décédé il y an, est souvent citée comme la référence pour la cathédrale, Gaël Hamon, précise que «le but d’Andrew, que nous avons d’ailleurs accompagné dans la numérisation, était de comparer les différents édifices architecturaux. L’objectif lors de ces relevés n’était pas de numériser pour préserver. La densité est de un point tous les deux centimètres environ avec une précision de 5 mm. C’est intéressant dans le cadre de ses études, mais pas suffisamment dense pour la restauration.»

Du nuage de points à la maquette BIM et à l’impression 3 D

L’avatar en nuages de points devra ensuite être converti en maquette BIM. Elle sera utilisée pour la restauration et pourrait même servir de base à l’impression 3D – pour les supports des moulages en plomb, par exemple – afin de reproduire les éléments disparus. Il faudra néanmoins, à termes, refaire un relevé de la cathédrale après le sinistre afin de comparer et d’estimer les dégâts, mais aussi les points de vigilance ou de dangers. La numérisation d’un édifice après incendie est, par ailleurs, un travail délicat, notamment à cause des dépôts de carbone, dûs à la combustion, pouvant troubler les relevés. Le principe de la photogrammétrie, par exemple, s’appuie sur les contrastes, que le carbone –noir– peut effacer. Il faut alors utiliser les reliefs pour recréer du contraste. Des tests seront bientôt effectués au laser afin d'identifier si le laser reste efficient sur les parties calcinées (temps d'absorption et de réflexion du carbone par les matières calcinées).

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Panasonic Chauffage mise gros sur la réfrigération

Panasonic Chauffage mise gros sur la réfrigération

Tripler ses ventes de PAC et s’imposer sur le marché de la réfrigération en France, tels sont les objectifs affichés de Panasonic qui dévoile par ailleurs une belle augmentation de son chiffre[…]

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

Nominations chez Grohe

Nominations chez Grohe

Une plateforme de tri prend feu

Une plateforme de tri prend feu

Plus d'articles