La construction face au virage tech

Félicie Geslin

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La construction face au virage tech

© Adobe Stock

Quels sont les bâtiments par lesquels la révolution des usages promise par les technologies du smart pourrait s'opérer ? Et moyennant quelles adaptations ? L'Observatoire de la construction tech se penche sur ces questions.

Une étude commanditée par l’Observatoire de la construction tech (lancé en juillet 2018 par Batimat et le Gimelec) à Xerfi se penche sur le déploiement de la smart home et du smart building sur le marché français. Si tous les bâtiments sont concernés, le tertiaire, dont 1 % seulement du parc est neuf et sporadiquement doté d’une GTB, représente un important gisement de croissance grâce à la rénovation énergétique. Par ailleurs, ce sont les bâtiments non résidentiels qui concentrent les cas d’usages les plus complexes, lesquels émergent au rythme des innovations technologiques – au point que 50% de ceux que l’on recense actuellement n’existaient pas il y a cinq ans. Mais qui dit multiplication de ces cas d’usage dit simplification de l’expérience utilisateur. Ce à quoi doivent s’employer les acteurs du secteur, conscients qu’il y a là un tournant à ne pas manquer, indépendamment des freins techniques, réglementaires, financiers ou culturels qui brident encore l’innovation dans l’Hexagone.

Le changement, c'est maintenant

« Massifier le smart ne sera pas possible sans travailler l’offre et intégrer les évolutions sociétales, appuie Guillaume Loizeaud, directeur de l’Observatoire et du salon Batimat. À cet égard, la commande vocale pourrait bouleverser le secteur du bâtiment dans les années à venir. » Dans cette perspective, l’étude décline trois scenarii prospectifs : soit les opérateurs historiques du bâtiment tireront parti de l’absence de légitimité des acteurs digitaux dans leur secteur ; soit ils seront, par la force des choses, tenus d’impulser le changement pour n’être pas absorbés. Autre voie possible : un nouveau modèle économique reposant sur l’apparition d’opérateurs « pivot », indispensables rouages d’une organisation dont les règles de fonctionnement restent à écrire…

Nous vous recommandons

Contrôle des opérations CEE (2/3) : notre cartographie des liens d’intérêt

Enquête

Contrôle des opérations CEE (2/3) : notre cartographie des liens d’intérêt

Dans cet épisode consacré aux liens d’intérêt des bureaux de contrôle, nous proposons une data visualisation des liens d’intérêt des bureaux de contrôle avec d’une part le monde des CEE, et d’autre part le monde des...

01/02/2023 |
Vers une meilleure traçabilité des déchets

Vers une meilleure traçabilité des déchets

Contrôle des opérations CEE (1/3) : des bureaux hors de contrôle ?

Enquête

Contrôle des opérations CEE (1/3) : des bureaux hors de contrôle ?

Un fonds vert pour les projets de transition écologique des collectivités

Un fonds vert pour les projets de transition écologique des collectivités

Plus d'articles