Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

L'impression 3D bat des records

Stéphanie Obadia

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

L'impression 3D bat des records

Le plus grand bâtiment imprimé en 3D est sur deux niveaux : 9,5 mètres de haut sur 640 m2. Une prouesse, puisqu’il a été réalisé par un seul robot en seulement trois semaines. 

Le plus grand bâtiment imprimé en 3D sur site se situe… à Dubaï. La municipalité souhaite décidemment enchaîner les records après la Burj Khalifa qui détient le record de la plus haute tour au monde avec ses 828 mètres. Menée par la start-up américaine Apis Cor, un bâtiment administratif de deux niveaux de 9,5 mètres de haut s’étendant sur 640 m² a été entièrement imprimé en 3D à partir d’un mélange à partir de gypse et de béton. Un temps record pour ce bâtiment : en seulement trois semaines avec une équipe de trois personnes et un seul robot multi-axe déplacé au fil de l’avancement via une grue.

Un long travail de R&D a été cependant mené en amont afin d’adapter la technologie, les équipements et matériels d'impression 3D et aux conditions climatiques difficiles (chaleur et humidité). Des études de calculs ont également été réalisées pour déterminer les résistances sismiques, verticales, les masses de plancher et l’inertie, la structure, l’analyse modale, les efforts de cisaillement...

Si les murs des deux étages ont été imprimés en 3D, les fondations ont été auparavant coulées de façon traditionnelle, les murs ont été renforcés manuellement de barres d’armatures et de béton et les toits et les fenêtres ont été également posés de façon traditionnelle.

Pour Nikita Cheniuntai, CEO et fondateur d’Apis Cor, « la technologie d’impression 3D de construction n’en est qu’aux premiers stades de son développement. Nous faisons beaucoup de recherche et développement pour rendre la technologie disponible pour la massifier. Le projet de Dubaï nous aidera à améliorer notre technologie et à développer une nouvelle version de notre imprimante 3D. La version améliorée sera plus fiable et plus rapide (deux fois plus rapide). De plus, au cours du projet, nous avons testé et amélioré notre propre mélange 3D à partir de gypse et de béton ».

Les prochains projets de bâtiments de ce type sont prévus en Californie et en Louisiane. Par ailleurs, Apis Cor travaille sur un géopolymère qui n’utilise pas de ciment comme liant mais qui contient des substituts organiques.  

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Grilles & clôtures (2/2) - Quand haute résistance rime avec esthétique

Enquête

Grilles & clôtures (2/2) - Quand haute résistance rime avec esthétique

La demande accrue de sécurité a élargi le marché à un grand nombre d'espaces, du site sensible au petit collectif. Outre la résistance, rouleaux, panneaux, barreaudages et portails soignent leurs[…]

27/03/2020 | Innovation
Grilles et clôtures (1/2) - Délimiter sans dénaturer

Enquête

Grilles et clôtures (1/2) - Délimiter sans dénaturer

L'autonomie à l'échelle de l'îlot urbain

L'autonomie à l'échelle de l'îlot urbain

Le béton de chanvre prend de la hauteur

Le béton de chanvre prend de la hauteur

Plus d'articles