Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

L’habitat en réflexion

Stéphanie Obadia

Sujets relatifs :

,

Challenge de l’Habitat innovant : le Palmarès complet

Catégorie Territoires et Villes Durables : Crédit Mutuel Aménagement Foncier pour l’aménagement du quartier Vauban à Besançon (25) / Conceptions Urbaines pour Les Rives de la Monne dans la périphérie de Clermont-Ferrand (63). Catégorie Réalisations Remarquables : Maisons Extraco pour la construction de trois maisons normandes à Vaudreuil (27). Catégorie Ma Solution Logement : Amex pour Triptyque urbain, trois maisons expérimentales d’aspect similaire mais de structure différente à Val-de-Reuil (27). Catégorie Rénovation de l’Habitat Existant, approche patrimoniale : Provence Maisons pour la rénovation d’une maison bourgeoise de 200 m² d’Aix-en-Provence (13). Catégorie Rénovation de l’Habitat Existant, performance technique : Éco Provence Construction (EPC) pour la sous-élévation d’une villa provençale des années 70. Catégorie Nouvelles approches digitales : Villas Prisme pour ses solutions « phygitales ». Catégorie Ma Vision du Métier : Groupe Pelletier pour le programme Constellia (logements collectifs en modulaire 3D). Prix spécial du jury : Ma Maison Bois (groupe BDL) pour Ma maison Écotone, conversion de maisons existantes en petit collectif

Prix des Chantiers de l’innovation: l’isolation sur le podium

Autre récompense remise par le Pôle Habitat de la FFB, Le Prix des Chantiers de l’innovation distingue une innovation testée tout au long de l’année par des partenaires auprès d’adhérents pilotes. C’est l’industriel Actis qui l’a remporté avec sa solution d’isolation de toiture « tiède » à ossature bois, Hybris toiture plate. À l’intérieur, l’isolation est réalisée avec l’isolant réflecteur alvéolaire Hybris 205 mm, entièrement pare-vapeur avec languette adhésive intégrée. Côté extérieur, le système comprend une membrane d’étanchéité posée sur un support isolant rigide et perspirant. Il a été testé sur un chantier en collaboration avec l’entreprise de construction Trecobat, dont l’objectif était de traiter en une seule opération l’isolation et l’étanchéité par l’intérieur sans membrane pare-vapeur déportée supplémentaire. Les avantages : pose simplifiée, moins coûteuse permettant de traiter l’isolation de la toiture tout en évitant la mise en œuvre d’une membrane additionnelle. La solution évite les rehausses importantes et facilite l’obtention des permis de construire dans les zones soumises à de fortes contraintes architecturales. Ce système est en cours d’Atex.

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

L’habitat en réflexion

Les lauréats du Challenge Habitat Innovant 2022

© FFB Habitat

Organisés par le Pôle Habitat FFB, les challenges de l’Habitat innovant et des Chantiers de l’innovation ont récompensé 16 projets. Parmi les grandes tendances, la sobriété carbone, la mixité des matériaux, la préfabrication ou encore l’avènement du phygital.

 

Les challenges de l’Habitat innovant (voir palmarès ci dessous), décernés au cours du séminaire technique du pôle FFB Habitat fin novembre à Lisbonne (Portugal), reflètent les problématiques actuelles auxquels sont confrontés les professionnels de la construction. « Ils démontrent que le secteur du bâtiment a la faculté de s’adapter à tous ces changements, se félicite Grégory Monod, président du pôle FFB Habitat. Les Français sont des entrepreneurs. Ils innovent sur les modes constructifs, le numérique, la dimension des terrains et des logements. Les règles changent, nous effraient toujours un peu, mais nous poussent dans nos retranchements et nous permettent d’évoluer ». Selon Olivier Salleron, le président de la FFB, la compréhension de la RE2020 est désormais bien ancrée chez les adhérents. Des solutions émergent, en partenariat avec les industriels. « Ses orientations ont provoqué au départ quelques tensions mais nous sommes restés unis. Nous avons néanmoins besoin de temps, d’où la nécessité de la clause de revoyure. Nous devons apprendre à construire autrement, former les salariés, changer les référentiels, laisser le temps à la filière bois et à celle des matériaux biosourcés de se structurer et nous laisser du temps ».

Innovations tous azimuts

Dans une logique de sobriété foncière, le concept Ma Maison Écotone vise à réutiliser l’existant pour densifier les quartiers d’habitat individuel et lutter contre l’étalement urbain. À partir de deux maisons individuelles existantes, il permet de loger huit ménages, en tablant sur la mutualisation des espaces. Il est aussi question d’expérimentation. Tandis que pour anticiper la RE2020, le Projet Tryptique Urbain se compose de trois maisons groupées, connectées avec des stations météorologiques et des capteurs, identiques visuellement mais différentes dans leur mode constructif (béton, brique mais pas bois) et équipements. Certaines sont équipées de PAC, de plafonds chauffants rafraîchissants, d’un puits passifs, de brise-soleil orientables, d’une toiture végétalisée, de PV, d’une VMC simple flux… Quatre axes ont été particulièrement développés et optimisés : thermique, digital, environnemental et santé-confort (qualité de l'air et lumière). Le suivi des trois maisons sera assuré par l’AQC et le CEA.

Ma Maison Écotone

Le fil rouge de la préfabrication

Le hors-site s’est invité à la fois dans les catégories de la rénovation ou de la construction neuve. Notamment avec l’opération Constellia du groupe Pelletier, constituée de trois bâtiments en R+2 construits en modulaire 3D. Au total, 330 modules 3D multi-matériaux (béton, métal et bois) ont été posés. Le principe est celui d’une dalle et de voiles en béton, de murs en ossature bois et de pannes métalliques. Ce concept, intéressant, devrait cependant être poussés plus loin car les modules n’intègrent pas le second œuvre. Reste que les résultats sont positifs : plus de qualité, une économie sur les coûts de construction (-20%), un gain d’un an sur les délais, moins de pénibilité et de déchets, et une contribution forte à l’économie circulaire puisque les bâtiments construits restent complètement démontables et reconditionnables en fin de vie. Côté rénovation, la tendance est à la surélévation en modules préfabriqués bois en usine, tout en BIM avec un temps de réalisation rapide pour une maison provençale de 110 m2 avec une surélévation de 50 m2.

L’opération Constellia du groupe Pelletier

Extension par le bas

En rénovation, la performance technique de la sous-élévation d’une villa provençale des années 70 a été distinguée pour avoir impliqué des travaux poussés : décaisser le RdC et le jardin de 80 cm autour des fondations, faire des descentes de plancher à 2,50m, renforcer la structure et les fondations avec du ferraillage massif par un système d’agrafes à chaque ouverture, reprendre les plafonds avec des profilés métalliques. Une réalisation qui allie performance énergétique et environnementale grâce au recours à une isolation renforcée et à des matériaux et équipements performants (DPE passant de F à A).

Préservation du territoire

À une échelle plus large, la préoccupation est de concilier enjeux environnementaux et sobriété foncière. Le projet Les Rives de la Monne, au sud de Clermont-Ferrand, consiste en la réhabilitation d’une friche industrielle de 2 hectares en zone rurale, afin de créer des habitats individuels à proximité des services et commerces, sans extension urbaine, tout en protégeant la biodiversité environnante et en limitant l’artificialisation des sols. Quant à l’écoquartier Vauban de Besançon, il s’est distingué pour son intégration urbaine et paysagère, la valorisation patrimoniale, le traitement qualitatif des espaces publics, la mixité des usages (habitat, commerce, services, bureaux), ainsi que la réutilisation de matériaux issus des démolitions.

Les Rives de la Monne Conceptions Urbaines

Digitalisation

Enfin, grâce au lauréat de la catégorie Nouvelles approches digitales, il est désormais possible d’acheter sa maison sur son ordinateur, grâce à un configurateur 3D, un show-room virtuel, et un suivi de chantier en réalité augmentée. Un peu comme on achète un meuble sur le site internet d’Ikea.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

L'Ifremer fait rimer bâtiment et aquaculture durable

L'Ifremer fait rimer bâtiment et aquaculture durable

Dédiée à l’étude des mollusques marins, les travaux de rénovation et de construction de la station Ifremer de La Tremblade viennent de s’achever après trois années de chantier. La station est ainsi équipée de nouveaux bureaux et...

19/01/2022 | Chantier
Récupérer l’énergie fatale pour chauffer les bâtiments

Récupérer l’énergie fatale pour chauffer les bâtiments

« Ne pas se limiter aux scores et aux performances »

Dossier

« Ne pas se limiter aux scores et aux performances »

Transition écologique : ce qui a changé au 1er janvier 2022

Transition écologique : ce qui a changé au 1er janvier 2022

Plus d'articles