Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Dossier

Économiser l'eau - L'eau retrouve sa place dans la ville

Économiser l'eau - L'eau retrouve sa place dans la ville

Dans la ZAC des Rives-de-la-Haute-Deûle, à Lille (59), la gestion des eaux de pluie passe par la création d'un jardin d'eau qui fonctionne comme un bassin de stockage avant un rejet des eaux régulé dans le canal voisin du bras de Canteleu.

© Max Lerouge

Si les réserves restent abondantes, les tensions locales sur la ressource et le changement climatique imposent une gestion alternative des eaux de pluie et des eaux usées.

La question des économies d'eau est relativement récente en France : avec un stock d'eaux souterraines estimé à 2 000 milliards de mètres cubes et une pluviométrie annuelle de 503 milliards de mètres cubes, l'Hexagone fait figure de privilégié. Les besoins en eau potable se stabilisent ces dernières années autour des 5,3 milliards de mètres cubes : rapportée à la population, cette consommation reste inférieure à la moyenne européenne.

« De fortes disparités géographiques »

Tous usages confondus, les progrès de l'électroménager et de l'industrie ont permis une baisse de 13 % des prélèvements d'eau par habitant depuis le début des années 2000, où ils avaient atteint un pic. « Ce tableau optimiste ne doit pas faire oublier qu' il existe néanmoins de fortes disparités géographiques sur la ressource et des variations de pluviométrie croissantes d 'année en année », rappelle Marillys Macé, directrice générale du Centre d'information sur l'eau. L'année 2017 a vu les arrêtés préfectoraux d'économies d'eau se prolonger jusqu'au mois de novembre dans certains départements. Le bassin Adour-Garonne, qui couvre le quart sud-ouest du pays, affiche à lui seul un déficit de 500 millions de mètres cubes entre les consommations et la ressource locales.

Les tensions sur la ressource devraient s'aggraver dans les prochaines décennies avec les effets du changement climatique. L'enquête Explore 2070, réalisée par les services de l'État en 2013, anticipe une baisse des précipitations en été sur l'ensemble de la France métropolitaine, de l'ordre de - 16 % à - 23 %. Une des principales conséquences serait la diminution significative des débits moyens des cours d'eau, de l'ordre de 10 % à 40 %, les districts Seine-Normandie et Adour-Garonne étant particulièrement touchés. Les crues décennales, sur lesquelles sont dimensionnés les ouvrages d'art, ne seraient pas forcément plus importantes, mais plus hétérogènes, rendant la prévention du risque inondations plus complexe.


La gestion des eaux de ruissellement de la rue Sœur-Valérie, à Asnières-sur-Seine (92), a été conçue pour déconnecter les eaux pluviales du réseau, dans une logique de zéro rejet.

Une loi sur l'eau

Depuis le milieu des années 2000, les pouvoirs publics ont pris à bras-le-corps la question de la ressource. La loi sur l'eau de 2006 a fait du changement climatique un point central des décisions relatives à la gestion de l'eau. Elle introduit pour la première fois dans le Code de la construction et de l' habitation un chapitre portant sur l'économie des consommations dans les immeubles (article L. 135-1) généralisant les compteurs d'eau individuels dans les bâtiments neufs.

Elle a aussi marqué une étape importante en favorisant un levier d'économies à l'échelle du bâtiment : la récupération des eaux de pluie. L'enjeu n'est pas négligeable quand on sait qu' « au minimum 65 % des usages domestiques pourraient être assurés par l 'eau pluviale plutôt que par l 'eau potable : sanitaires, électroménager après filtration et traitement, arrosage des jardins et espaces verts attenants », rappelle Noureddine[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°370

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

TenCate GeoClean, dépolluer les eaux des hydrocarbures

TenCate GeoClean, dépolluer les eaux des hydrocarbures

TenCate Geosynthetics lance aujourd'hui TenCate GeoClean, un aquatextile en structure poreuse tridimensionnelle non-tissée qui fixe et élimine naturellement les hydrocarbures des eaux de ruissellement et[…]

13/11/2018 | ActualitéInnovation
Présentation des Prix AMO 2018

Présentation des Prix AMO 2018

Le bois massif aux airs de bambou

Le bois massif aux airs de bambou

VMC double flux (1/2) - La réglementation tire les performances vers le haut

Enquête

VMC double flux (1/2) - La réglementation tire les performances vers le haut

Plus d'articles