L’architecte certifié

Sujets relatifs :

Selon Catherine Jacquot, présidente du Conseil national de l’ordre des architectes (CNOA), « les enjeux de fiabilité et de sécurisation des informations sont majeurs pour [la profession] ». C’est pourquoi, dans le cadre du renouvellement de la carte de ses quelque 30 000 membres, l’Ordre a adopté une solution développée par la société Dhimyotis : un flash code 2D-Origin sécurisé et inviolable, qui remplacera la traditionnelle photo d’identité du professionnel. Ce code à pixels, délivré exclusivement par l’Ordre et pouvant être administré à distance, permet la mise à jour en temps réel d’informations certifiées : identité, inscription au tableau de l’Ordre, statut d’exercice, validité de l’assurance, etc. Les architectes peuvent l’apposer sur leurs documents officiels, et leurs clients accéder à l’ensemble des informations en le flashant à l’aide d’un smartphone muni de l’application gratuite 2D-Origin. La fin des architectes imposteurs ?

N°345

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°345

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

BIM in the USA

BIM in the USA

La digitalisation de la construction semble acquise aux États-Unis. Mais le pays de l'Oncle Sam est-il pour autant en avance sur la France ? Petit tour de l'actualité numérique à Boston pour s'en rendre[…]

BFUP : La guerre des bétons ?

BFUP : La guerre des bétons ?

Le Sycabel édite son guide RPC câbles

Le Sycabel édite son guide RPC câbles

PaintUP robotise l'entretien et la peinture sur grande façade

PaintUP robotise l'entretien et la peinture sur grande façade

Plus d'articles