Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

L'Anru poursuit ses projets de renouvellement urbain

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

L'Anru poursuit ses projets de renouvellement urbain

© Adobe Stock

Au mois de juillet ont été validés les projets de 20 quartiers mobilisant près de 820 millions d’euros de concours financiers de l’Anru.

Le comité d’engagement national de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) a validé les projets de renouvellement urbain des communes ou agglomérations suivantes : Gennevilliers, Stains et La Courneuve au sein de Plaine Commune ; Paris 20; Nice ; Mulhouse ; Bonneuil-sur-Marne ; Dunkerque - Grande-Synthe ; Lyon (la Duchère) - Vénissieux ; Villiers-le-Bel. Depuis le lancement de la phase opérationnelle du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), l’Anru a ainsi validé les projets de 290 quartiers. Pour engager les chantiers de transformation de ces territoires, elle a mis 7,3 milliards d’euros à disposition des collectivités et des bailleurs. Ces concours financiers déjà validés vont permettre la réalisation de projets estimés à plus de 25,6 milliards d’euros tous financeurs confondus. Concrètement, cet investissement va permettre de réaliser : 59 000 démolitions de logements sociaux ;  46 000 reconstructions de logements sociaux ; 81 000 réhabilitations de logements sociaux ;  plus de 560 équipements, dont 165 écoles.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Bouygues s’associe au bois français

Bouygues s’associe au bois français

Bouygues bâtiment France Europe s’engage à utiliser du bois français pour ses constructions. Deux signatures auront lieu demain : la première avec la Fédération Nationale du Bois et le label Bois de France afin de remplir ses...

05/05/2021 | ActualitéChantier
Quand bois et agriculture font bon ménage

Quand bois et agriculture font bon ménage

Stocker et redistribuer

Stocker et redistribuer

Là où le BIM blesse

Là où le BIM blesse