Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

L’agilité constructive : la clé de nos enjeux communs, selon le Cerib

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

L’agilité constructive : la clé de nos enjeux communs, selon le Cerib

La 5e édition de la Journée Expertise & Construction, organisée par le Cerib sur son site d’Épernon (28) le 4 juillet, était axée sur la transition environnementale et, en particulier, la réduction des impacts sur les ressources et les gaz à effet de serre.

Les ingénieurs experts du Cerib et leurs partenaires ont ainsi présenté cinq sujets au cœur de l’innovation environnementale, menés pour certains avec ses partenaires français et internationaux, notamment depuis dix ans avec l’IAB Weimar, institut de recherche appliquée en bâtiment.

Carbonatation, C02 et sédiment

Parmi ceux-ci, figure le projet collaboratif FastCarb (carbonatation accélérée de granulats de béton recyclé) dont l'objectif est de stocker le CO2 dans les granulats de béton recyclés (GBR), en améliorant la qualité de ces granulats par le colmatage de la porosité et en diminuant finalement l'impact CO2 du béton dans les structures. L'idée étant de mettre au point un processus de carbonatation accélérée qui peut être transposé à l'échelle industrielle à un coût.


© Cerib

Autre matériau clé étudié, le liant. La plus grande part des émissions de CO2 du matériau béton provient de sa production. La conférence a ainsi été l’occasion de présenter pour la première fois le nouveau procédé Solidia. Il s’agit d’un liant à plus faible impact environnemental que le ciment Portland, captant du CO2 lors de la prise et du durcissement. Le ciment Solidia est fabriqué à base d’un mélange de calcaire et de sable siliceux chauffé à 1250 °C (soit 200 °C de moins que pour la production du ciment Portland). Contrairement au ciment Portland, ce ciment ne fait pas prise avec l’eau de gâchage mais avec le CO2. Pour cela, les bétons Solidia sont soumis à une cure de CO2 durant 24 heures environ (photo), au terme de laquelle ils atteignent leur résistance finale.


 ©Cerib
 

Toujours côté matière première, le projet Sedibet travaille à l’utilisation de sédiments fluviaux inertes dans les bétons. Il vise à étudier la faisabilité d’incorporation de sédiments traités dans les bétons à démoulage immédiat (pavé) comme solution alternative à l’emploi de matériaux dits « naturels ».

La ville et la valorisation des ressources

Une autre solution présenté concerne la gestion des eaux la gestion des eaux pluviales: le système dit Hydrocil, soit un nouveau type de chaussées à structure réservoir en éléments creux en béton qui permet de collecter les eaux pluviales, de les stocker temporairement, puis de les restituer progressivement au milieu naturel ou dans un réseau. Le système breveté par le Cerib permet ainsi de stocker temporairement 600 l/m3 tout en assurant une portance équivalente à celle de la grave.


© Cerib

Le projet Janus, quant à lui, entend mettre en valeur les déchets grâce à un socle de différentes actions urbaines innovantes: la reconstitution d’un sol fertile au droit d’une friche urbaine, la valorisation de matériaux de démolition vers de nouveaux usages sans perte de valeurs, l’anticipation d’une réutilisation des ressources en innovant dans les modes de constructions et de traçabilité des ressources, le développement d’outils numériques permettant de mettre en relation ceux qui possèdent une ressource « dégradée », ceux qui la transforme et les utilisateurs finaux.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

« Déployer l’internet des objets sur les chantiers » Pierre George (Demathieu Bard) (13/15)

Dossier

« Déployer l’internet des objets sur les chantiers » Pierre George (Demathieu Bard) (13/15)

Cette année encore, nous vous avons interrogés pour comprendre en quoi réside l'innovation en France et à l'international. Nouveaux matériaux, systèmes constructifs plus efficaces,[…]

« Créer des valeurs d'usage modulables dans le temps » Nicolas Ledoux (Arcadis) (12/15)

Dossier

« Créer des valeurs d'usage modulables dans le temps » Nicolas Ledoux (Arcadis) (12/15)

30% de gaz vert en 2030 et 100% en 2050 en Nouvelle Aquitaine

30% de gaz vert en 2030 et 100% en 2050 en Nouvelle Aquitaine

« Pouvoir faire du CIM comme du BIM » François Lacroix (Ingérop) (11/15)

Dossier

« Pouvoir faire du CIM comme du BIM » François Lacroix (Ingérop) (11/15)

Plus d'articles