Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

L’Académie d’architecture un rôle méconnu

Sujets relatifs :

L’Académie d’architecture un rôle méconnu

président de l’Académie d’architecture.

Créée en 1840 sous le nom de Société centrale, l’Académie d’architecture regroupe plus de 300 membres, répartis en cinq collèges. Si la plupart de ses membres sont ­architectes, un nombre important d’historiens, d’ingénieurs et de juristes y ­siègent aussi. Par leurs travaux, tous participent à l’aménagement de l’espace où vivent les hommes. Cette institution, à caractère culturel et au statut ­juridique d’association reconnue d’utilité publique, n’a pas en charge les intérêts professionnels qui sont du ressort d’autres instances.

Elle est à l’origine de la reconnaissance d’un diplôme ­national d’État, puis, ultérieurement, de l’organisation de congrès internationaux qui ont abouti à la création de l’Union internationale des architectes. En charge d’organiser des ­conférences dans les domaines les plus variés grâce à la diversité de ses membres, elle publie ou réédite des ouvrages d’architecture et décerne chaque année le Prix du livre d’architecture.

Dans ses nombreuses missions, l’Académie a toujours affirmé son intérêt pour les professions du bâtiment, leur savoir-faire, leur capacité à innover et à ­servir la recherche architecturale. L’attribution de récompenses annuelles témoigne de l’importance qu’elle attache à ces professions. C’est d’ailleurs au cours de la 123e séance solennelle ­tenue le 24 juin au musée des Arts et Traditions populaires, à Paris, que l’Académie a fait connaître ses vives préoccupations sur les conséquences des ordonnances en préparation. À cette occasion, elle a approuvé les prises de position de Jean-Jacques Aillagon, le ministre de la Culture et de la Communication et de Gilles de Robien, le ministre de l’Équipement, des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer, visant à défendre la qualité architecturale et à reconnaître le rôle fondamental des métiers de la maîtrise d’œuvre pour l’atteindre. Un soutien officiellement renouvelé le 27 juin au ministère de la Culture. L’Académie c’est aussi la « Série centrale des Prix » qu’elle a édité pendant de nombreuses années. Une « bible » utilisée par de nombreux corps d’État, aussi bien pour l’économie de la construction que pour la description savante, précise et raisonnée des ouvrages traditionnels. C’est sur ce dernier aspect, fondamental pour le maintien du patrimoine architectural, que se fera bientôt sentir l’absence d’un document de référence dont la publication est arrêtée depuis l’an 2000. Soucieuse de ce problème, l’Académie d’architecture réfléchit aux moyens de maintenir et de diffuser les connaissances accumulées dans l’art de bâtir pendant des décennies

S’intéressant à l’avenir de la profession, elle fait partie du Cercle de parrainage des albums de la jeune architecture mis en place par le ministère de la Culture. À ce titre, elle a organisé une série de conférences au cours desquelles les jeunes lauréats ont pu présenter leurs travaux et leurs recherches à un public varié et nombreux. Elle agit aussi auprès des maîtres d’ouvrage, privés ou publics, pour permettre à ces jeunes architectes d’accéder à la commande.

À la suite de nombreux ­colloques et tables rondes sur la santé, l’enseignement, le ­logement, l’Académie va mettre en place des groupes de travail pour développer toutes ces réflexions dans une approche originale associant notamment architectes, maîtres d’ouvrage et utilisateurs. Au cours du second semestre, une table ronde sur le thème « Critique et tendances architecturales » sera organisée en partenariat avec Le Moniteur, à l’occasion de son centième anniversaire.

Enfin, et ce n’est pas la ­moindre de ses missions, l’Académie conserve et met en valeur un fonds important d’archives et de dessins originaux, accessible à de nombreux chercheurs ­français et étrangers et qui ­contribue à enrichir la connaissance de ­l’architecture et des architectes.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°236

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Prévue par la loi Confiance du 10 août dernier, l’ordonnance permettra aux maîtres d’ouvrage de déroger à de nombreuses normes de construction. La mouture soumise par le gouvernement à[…]

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Façades et feu : avancées et attentes

Façades et feu : avancées et attentes

Équipements sous pression, simplification et précision de la réglementation

Équipements sous pression, simplification et précision de la réglementation

Plus d'articles