Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Jouer sur la logistique du béton pour stimuler les plannings de chantier

Sujets relatifs :

Jouer sur la logistique du béton pour stimuler les plannings de chantier

Lafarge lance Chronolia et Extensia, deux bétons aux caractéristiques jusqu’ici contraires, pour respectivement accélérer les cycles de décoffrage et accroître la productivité des dallages.

Développé pour gagner du temps sur un chantier, Chronolia concilie deux contraintes antinomiques : maintenir l’ouvrabilité du béton durant 2 h après sa fabrication (pour garantir le transport et la même souplesse d’utilisation qu’un béton prêt à l’emploi ordinaire dans les conditions normales de chantier), tout en assurant une montée en résistance extrêmement rapide une fois en place. « Ici, c’est essentiellement la compréhension de la croissance cristalline, le meilleur parti tiré des nouvelles molécules d’adjuvants et la maîtrise des phénomènes d’hydratation, qui ont rendu possible cette innovation technologique », souligne François Redron, directeur ­Marketing béton. Ainsi, ­Chronolia se décoffre 4 h seulement après sa fabrication (de 12 à 20 h pour un béton classique !). Il devient possible de doubler le nombre de ­rotations journalières de coffrage-décoffrage, et donc de gagner en productivité. Par exemple, des poutres ou une dalle peuvent être mises en charge sur un mur le jour même. D’où aussi la possibilité de rattraper un éventuel retard lié aux intempéries, et donc d’éviter des pénalités ! Ou encore de repenser entièrement les méthodes d’intervention en amont, en termes de délais, de temps de rotation, d’utilisation voire de location des équipements, et donc de coûts. Sans compter une limitation des ­nuisances dues au chantier !

Un écobilan positif

Avec la formulation d’Extensia, Lafarge a cherché à réduire les fissures dans les dalles en béton à usage industriel et commercial, en limitant les joints, inesthétiques et coûteux à entretenir. Pour relever ce défi technique, l’industriel a joué sur trois leviers : le contrôle du retrait, la diminution des contraintes de séchage et l’optimisation de la densité micrométrique du produit. Par rapport à un béton traditionnel, la distance entre joints sciés peut ainsi atteindre jusqu’à 20 x 20 m (400 m2 sans joint) contre 5 x 5 m au maximum (25 m2 sans joint). D’où aussi une résistance mécanique plus élevée du matériau à l’abrasion (sans durcisseur de surface), à la ­traction, à la flexion et à la compression, autorisant une réduction de l’épaisseur de la dalle (sous Avis technique pour déroger au DTU 13.3), mais également une palette plus large d’utilisations finales pour un sol donné. Pour gagner du temps à la mise en œuvre puis au niveau de la mise en charge, Extensia dispose de trois qualités essentielles comparé à un béton classique : il ne requiert aucune opération préalable de ferraillage ; sa fluidité le rend plus facile à mettre en œuvre ; et son temps de prise permet une mise en charge deux fois plus rapide (dès 14 jours après finition).

Ecobilan à l’appui, à noter que la quantité plus faible de matières premières et l’absence de ferraillage ou de fibres métalliques, concourent à réduire les émissions de CO2 ­associées à la production d’une dalle ! « Il existe de 15 à 20 caractéristiques du béton tout particulièrement recherchées par les professionnels de la construction, sur lesquelles on peut intervenir, affirme François Redron. Et croiser ces technologies ouvre le champ de tous les possibles ! »

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°273

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

Réuni le 26 juin 2019, le conseil d’administration d’AFNOR a réélu son président, Marc Ventre, et désigné les membres du bureau, qu’intègre également le nouveau[…]

16/07/2019 |
Nominations chez Grohe

Nominations chez Grohe

Une plateforme de tri prend feu

Une plateforme de tri prend feu

FCBA partenaire du projet EASIMS

FCBA partenaire du projet EASIMS

Plus d'articles