Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Jeu de matières pour un préau ludique et protégé

Sujets relatifs :

Jeu de matières pour un préau ludique et protégé

Une clôture mobile en bois et acier inoxydable délimite l’espace réservé aux plus petits. Sa mobilité assure une grande souplesse à l’aménagement.

© (Doc. Tabou Photographe.)

Pour abriter des élèves de maternelle, l’architecte a conçu un auvent très lumineux, avec des panneaux polycarbonate posés sur une charpente composite bois métal.

Le groupe scolaire Ste-Elisabeth de la rue de Lourmel à Paris (xve) accueille un millier d’enfants. L’ensemble du cycle scolaire est couvert depuis l’école maternelle jusqu’au lycée, et les élèves se partagent différentes cours de récréation dont l’une d’entre elles est plantée en fond de parcelle. Un auvent a été construit pour répondre à la fois aux besoins de protection contre les intempéries et pour isoler les enfants les plus jeunes des autres élèves. Privilégiant une démarche environnementale, l’architecte François Payen (agence G2A) a proposé une structure légère en bois couverte de matériaux translucides en polycarbonate. L’impact de la couverture de cet espace extérieur est ainsi diminué, tout en préservant un maximum de lumière naturelle à l’usage des élèves. Les matériaux choisis sont pérennes : red cedar pour le bois en façade, acier galvanisé, polycarbonate autonettoyant et ne vieillissant pas aux UV. L’utilisation du bois qui prolonge l’allée d’arbres, l’insertion du bâtiment dans le site, le « dialogue » avec la cour grâce au grillage soudé et aux bancs déplaçables, sont autant d’éléments d’un principe global HQE recherché par l’architecte. L’été, l’auvent est ombragé par les arbres proches et la ventilation se fait naturellement

Cette construction de 15 m dans sa longueur, d’une surface de 145 m2 et culminant à 5,91 m, est orientée sud-nord dans le prolongement d’une rangée d’arbres. Elle est protégée sur son ouverture nord par le mur d’un immeuble voisin. Ouvert côté cour, l’auvent est fermé sur son arrière, le brisis, où il jouxte le mur mitoyen d’une école voisine. Pour allier légèreté et solidité, la couverture en polycarbonate est posée sur une charpente bois soutenue par une structure métallique sur les poteaux en béton. L’utilisation de trois matériaux pour la structure, béton, métal et bois, a permis d’optimiser la descente de charges. La charpente bois vient s’appuyer sur une ossature en acier galvanisé qui supporte les tensions par deux points d’appui. Cette structure métallique est portée par des ouvrages en béton armé qui supportent les efforts de compression. Hormis les fondations et des poteaux béton, qu’il fallait laisser sécher, le reste du bâti a été assemblé et monté rapidement au début des vacances scolaires pour être réceptionné mi-juillet.

Contraste visuel entre le bois et le polycarbonate

La charpente bois de l’auvent est constituée de six fermes composées de membrures basses et hautes et de jambes de forces. Une panne faîtière, deux pannes sablières et quatre pannes intermédiaires, toutes de section 65 par 155 mm, sont fixées aux fermes. Le tout est assemblé par des connecteurs métalliques en tôle forte acier galvanisé 350 g/m2 à l’intérieur du bois en lamellé-collé pour ne pas être visible, avec des rivets en acier fileté de 12 mm. Ils viennent supporter la couverture faite en panneaux polycarbonate Lumichoc posés sur des boîtiers, en recouvrement. Ce revêtement est léger, résistant et source de lumière. Huit fois moins lourd que le verre, ce matériau offre une très bonne résistance aux écarts de température et aux intempéries. Flexibles et incassables, ces plaques bénéficient d’un excellent classement au feu, garantissent une haute résistance mécanique et constituent une barrière efficace aux UV. Si la couverture se nettoie quasiment seule (pluie), il est possible de marcher sur le polycarbonate pour son entretien.

Sur l’arrière, les poteaux sont encastrés dans un ensemble de placards habillés de clins en sapin servant de rangement pour les jouets des enfants. L’ossature des placards est suspendue à la poutre IPN située le long du mur mitoyen et ne pose pas sur le sol afin de permettre à l’eau de s’évacuer. Cette ossature métallique comprend un cadre constitué de tubes pour les traverses hautes et les montants verticaux, avec des jambes de forces. Les portes de placards comportent un cadre métallique constitué d’un U en acier formant raidisseur supportant des clins en bois (imputrescibles et sans nécessité d’entretien) à rainures et languettes formant les ouvrants des placards à 180°. La couverture de l’auvent est relevée au-dessus des placards pour faire office de protection. L’architecte a placé des gouttières pour évacuer l’eau, la pérennité du bois étant assurée si elle ne stagne pas. L’ensemble d’une grande légèreté vient ainsi s’enraciner dans la cour tout en donnant un beau volume de rangement. À l’opposé, une clôture mobile en bois et acier inoxydable délimite l’espace réservé aux élèves de maternelle et l’isole de l’aire de jeu des plus grands. Elle est contreventée par des bancs, dans le mobilier de la cour. Ces éléments ne sont pas fixés au sol et peuvent être déplacés au gré des nécessités scolaires. Le système de banc est composé d’éléments modulaires comportant deux panneaux latéraux fixés par une croix de Saint-André supportant un grillage de maille 5 x 5 cm en acier inox.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°281

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

31 mètres, c'est la hauteur du bâtiment Perspective récemment inauguré à Bordeaux. Un édifice de 7 niveaux conçu en structure bois poteau-poutre qui met à l'honneur le bois massif,[…]

12/11/2018 | ActualitéChantier
Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Une réhabilitation respectueuse des matériaux anciens

Une réhabilitation respectueuse des matériaux anciens

Le dôme géant du ZooParc de Beauval sort de terre

Le dôme géant du ZooParc de Beauval sort de terre

Plus d'articles