Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Isolation Quatre bâtiments de stockage conformes à la RT 2005

Sujets relatifs :

Isolation Quatre bâtiments de stockage conformes à la RT 2005

Grâce à un système d’isolation thermo-acoustique en laine de roche, une température ambiante de 18 °C règne dans ces énormes entrepôts métalliques.

Implanté à Villeroy (Yonne), le nouveau centre de distribution de pièces de ­rechange de Renault est réalisé en quatre bâtiments – deux de 40 000 m2 et deux de 33 000 m2 – dans lesquels les livraisons s’échelonnent de juillet 2006 à mars 2007. ­Offrant une hauteur libre sous poutres de 11,20 m, ils sont ­destinés au stockage de pièces détachées, centralisé sur un seul site. Abritant 140 km de linéaires de stockage, 110 000 emplacements de palettes et 14 km d’allées, ce magasin permet d’améliorer la performance logistique en réduisant l’éclatement géographique des stocks déportés précédemment sur une dizaine de sites en France. À travers cette opération accompagnant le développement de son activité et l’élargissement de sa gamme, Renault a souhaité valoriser son parc immobilier en construisant des ­bâtiments conformes aux règles de la RT 2005. Abritant à terme plus de 300 personnes, ces bâtiments offriront un certain confort avec une température ­intérieure à 18 °C – assurée par une chaufferie de 10 MW – dans une ambiance extérieure pouvant descendre ­jusqu’à – 10 °C. Afin de répondre à cet impératif, à la problématique de la ­réglementation thermique et des grandes dimensions imposées par l’ampleur du chantier, l’enveloppe métallique du bâtiment est composée de ­systèmes – ­toitures ­plates inaccessibles et façades bardées – constitués de panneaux isolants thermo-acoustiques en laine de roche (Rockwool) habillés de panneaux métalliques. Ces éléments sont portés par une structure ­poteaux-poutres en béton.

Grandes longueurs pour gain de temps de chantier

Pour les 145 000 m2 de couverture, les panneaux non-porteurs Rockacier C nu GL (grande longueur), de 2 400 x 600 mm et de 100 mm d’épaisseur, apportent une résistance thermique R de 2,45 m2.K/W. Classés au feu Euroclasse 1 (M0 incombustible) et ne dégageant pas de fumées toxiques (classe F0), ils sont posés sur des tôles en acier nervurées de grande portée, avec des ondes de 158 mm de profondeur et de 161 mm de largeur haute de vallée, au pas de 280 mm. Cet isolant est utilisé comme support direct de l’étanchéité bitumineuse constituée de deux couches soudées à chaud. L’ensemble est fixé mécaniquement sur le haut des nervures du support, par des vis – traversant la première couche d’étanchéité et l’isolation – dont la tête est protégée par la couche supérieure de l’étanchéité. Les dimensions de ces panneaux isolants confèrent des avantages économiques sur le chantier. La largeur de 600 mm facilite les manipulations à bout de bras et la grande surface de 1,44 m2 – contre 1,20 m2 pour un panneau standard – a permis de poser, à temps égal, une surface supérieure de 20 %. De plus, à surface posée égale, ce produit a permis de décharger jusqu’à 11 % de palettes en moins et de réduire les déchets de chantier.

Suppression complète des ponts thermiques

Les façades des quatre bâtiments – deux de 300 x 140 m et deux de 225 x 140 m – représentent environ 39 000 m2 de bardage. Le mur double peau est composé d’un plateau métallique formant le bardage intérieur et comportant des nervures de 20 mm de profondeur, d’une isolation en laine de roche Rock­bardage 305 et d’une peau métallique extérieure. Selon les ­façades, cette peau est réalisée par des panneaux nervurés verticaux ou par de longs bacs acier horizontaux. L’animation de ces dernières est également réalisée par les deux coloris gris des éléments de bardage extérieur. L’isolation thermo-acoustique est constituée d’un panneau mono­densité, autoportant à bords droits, de 130 mm d’épaisseur, comportant en partie haute une rainure de 10 mm de ­largeur. Celle-ci est destinée à être ­insérée dans la lèvre du plateau intérieur – d’une profondeur de 90 mm – afin d’éviter le pont thermique. La peau extérieure est ensuite fixée sur la nervure du plateau intérieur à l’aide d’une vis spéciale type Fastovis qui évite l’écrasement de l’isolant. En partie basse, l’isolation descend jusque devant le nez de la dalle et la peau extérieure est « finie » avec un profilé métallique qui protège également l’isolant. En partie haute, la couverture recouvre le complexe de bardage afin de le fermer et de le protéger, sans créer de ponts thermiques.

Mur Rockbardage 305 Toiture Rockacier C nu GL
Certificat Acermi 04/015/305 02/015/011
Dimensions panneau Largeur 500 mm 2 400 x 600 mm
Épaisseur 130 mm 100 mm
Masse volumique 50 kg/m3 145 kg/m3
Résistance thermique R 3,80 m2.K/W 2,45 m2.K/W
Réaction au feu Euroclasse A1 Euroclasse A1

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°267

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Panneaux solaires hybrides, la quête du rendement

Panneaux solaires hybrides, la quête du rendement

Avec moins d'encombrement et un meilleur rendement, les solutions solaires de production d'électricité et de chaleur ont le vent en poupe. Mais leur pertinence économique face au photovoltaïque seul n'est[…]

02/07/2019 | ChantierTechnipédia
Lille investit dans sa Bourse

Lille investit dans sa Bourse

Un écrin design au double mur de béton

Un écrin design au double mur de béton

Inauguration de L'Arbre blanc, à Montpellier

Inauguration de L'Arbre blanc, à Montpellier

Plus d'articles