Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Isolation Dalle à coffrage perdu isolant

Sujets relatifs :

Isolation Dalle à coffrage perdu isolant

L’isolation des fondations Atlas Jackodur vient d’être mise en œuvre en rénovation/extension d’une bâtisse du xviie siècle. Isolant du sol par l’extérieur, cette solution préfigure les futures exigences de traitement intégral des ponts thermiques.

Dans le village de Sercus, une commune du Nord-Pas-de-Calais, l’entreprise Ativi Concept Environnement de Mons-en-Bareuil, à la fois bureau d’études et maître d’œuvre, a rénové un bâtiment du xviie siècle pour qu’il atteigne une consommation de chauffage de 50 kWhep/m². an d’une part. D’autre part, l’extension ajoutée plein sud sur la façade arrière de la maison a été conçue en fonction du standard Passivhaus, dans le but de ne pas dépasser une consommation de chauffage de 15 kWhep/m². an seulement. Ativi se spécialise dans la conception de maisons individuelles et de bâtiments tertiaires de faible hauteur, toujours très performants en termes de consommation d’énergie. Pour y parvenir, Franck Michiels, le responsable d’Ativi, a décidé de mettre en oeuvre une dalle isolante à coffrage perdu Atlas Jackodur de Jackon Insulation. Il a reçu le soutien de Benoît Bertucat qui assure en France le développement des produits d’isolation Jackon Insulation à base d’XPS ­(polystyrène extrudé) et de Günter Rudolph qui a conçu Atlas chez Jackon Insulation. D’une épaisseur de 200 mm, cet isolant apporte au sol une résistance thermique de 5,55 m².K/W, sans même prendre en compte le béton coulé au-dessus. Le pont thermique devient négligeable, avec ?  inférieur à  0,01 W/(m.K). Ce qui correspond aux futures exigences de la RT 2012, aux futurs bâtiments à énergie positive, dont le Cstb est en train de parfaire la définition, et satisfait les critères du niveau actuel d’isolation nécessaire pour atteindre le label Effinergie BBC 2005 dans le neuf. Le coffrage isolant Atlas est ­disponible en standard en 6 épaisseurs de 200 à 300 mm, par pas de 20 mm. Ce qui, selon la norme EN 13164 et étant donné l’emploi de XPS, leur donne une conductivité thermique ? de 0,036 W/(m.K) et des résistances thermiques R de 5,55, 6,10, 6,65, 7,20, 7,75 et 8,30 m².K/W. Les éléments Atlas sont rangés en euroclasse E pour la réaction au feu, selon la norme EN 13505-1.

Un plan de calepinage détaillé

Tout commence par un plan de l’extension ­envoyé à Jackon par Ativi. L’entreprise reçoit en retour un plan de calepinage détaillé qui décrit le type et l’emplacement de chaque élément de coffrage perdu isolant. L’ensemble, livré par camions, est déchargé à la main (densité supérieure à  30 kg/m3). Le sol a été préparé en gravillons fins, aplanis à l’aide d’un compacteur. La pose ­commence par un élément d’angle de rive. Elle se poursuit avec la mise en place des éléments de rive, de part et d’autre de l’angle initial, des éléments surfaciques standard et des éléments structurants emboîtés dans la rigole pratiquée dans les éléments de rive. Il faut veiller à ce que les éléments structurants soient en décalage par rapport aux éléments de rives, afin de bien remplir leur rôle de renforcement mécanique. Le polyéthylène extrudé utilisé pour les composants Atlas leur assure une forte résistance à la compression : avec des panneaux de 20 mm d’épaisseur, il faut une force de 300 kPa pour obtenir une déformation de 10 %, selon la norme EN 826.

Une technologie adaptée aux osssatures bois

À la demande, la densité de l’XPS peut être accrue afin d’augmenter la résistance à la compression. En termes de tenue face au gel-dégel du sol, Atlas atteint la classe FT2 selon la norme EN 12091. Une fois la surface complétée, il ne reste plus qu’à sceller les orifices pratiqués pour les traversées de dalle, pour les canalisations d’évacuation, par exemple, à l’aide de polyuréthanne en mousse qui polymérise au contact de l’air. Puis, à étendre un film de polyéthylène avant coulage de la dalle.

Le béton employé peut-être classique ou, comme ici, chargé de fibres pour renforcer la rigidité de la dalle. Dans le système constructif retenu, la maçonnerie verticale est montée derrière les éléments structuraux verticaux emboîtés dans les rives et repose sur une membrane séparative, laquelle se trouve directement en contact avec la dalle en béton. L’isolation par l’extérieur en panneaux XPS Jackodur KF Standard SF100 de 1 250 x 600 x 100 mm (? = 0,035 W/(m.K), R = 2,85 m².K/W) repose sur la partie verticale structurant les éléments de rive Atlas. Ce qui garantit l’absence de pont thermique et assure une parfaite continuité de l’isolation par l’extérieur. La technologie Atlas est également adaptée à la construction en ossature bois et à des panneaux mixtes assurant à la fois la rigidité mécanique et l’isolation thermique. Pour cette première, un peu plus de quatre heures ont été nécessaires à la pose des 70 m² d’isolant.

Franck Michiels estime que, dès la seconde tentative – qui devrait d’ailleurs intervenir avant la fin 2008 à la faveur de la construction d’une maison neuve – la pose d’une surface similaire ne prendra pas plus de deux heures. Le coût du seul coffrage isolant Atlas pour ce chantier, dont la forme est relativement simple, a atteint 90 e HT/m². Le système Atlas, en jouant sur les épaisseurs des divers éléments et sur leur calepinage, permet de récupérer des hauteurs de sols différentes, tant qu’il s’agit de surfaces planes. Dans l’existant, il est par exemple possible de reprendre un vide sanitaire et de continuer sur un terre-plein.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°283

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Palais patrimonial pour congrès modernes

Palais patrimonial pour congrès modernes

Depuis juillet 2018, le Palais des Congrès du Touquet se refait une beauté. Une renaissance grâce à la conservation du patrimoine classé et à la construction d'un auditorium de 1 200 places. Le Palais[…]

19/09/2019 | InnovationRénovation
Nouvel élan pour l'aéroport d'Orly

Nouvel élan pour l'aéroport d'Orly

Panneaux solaires hybrides, la quête du rendement

Panneaux solaires hybrides, la quête du rendement

Lille investit dans sa Bourse

Lille investit dans sa Bourse

Plus d'articles