Dossier

Intégration photovoltaïque simplifiée pour bac acier

Sujets relatifs :

PHOTO - 880785.BR.jpg

Les pièces de rehausse sont fixées au travers des bacs métalliques jusqu’à la structure primaire, avant de recevoir les rails et les modules cadrés.

Une interface conçue à l'aide de rails et pièces de rehausse autorise une mise en oeuvre simple.

Kogysun + de Kogys est un système d’intégration simplifié de modules photovoltaïques sur bacs acier. Destiné aux grandes toitures non isolées des bâtiments industriels, agricoles ou commerciaux, il se distingue par son système de montage optimisé pour offrir un gain de temps à la pose et éviter tout percement supplémentaire de la couverture. Les modules cadrés, de 1,50 à 1,75 m de long, sont posés en mode paysage. Ils sont maintenus par quatre serreurs sur des rails en aluminium, eux-mêmes fixés sur la toiture en bac acier nervuré par l’intermédiaire de rehausses coulissantes brevetées. Pièces maîtresses du système, les rehausses sont mises en place au niveau des points de fixation du bac acier sur les pannes où elles remplacent environ un tiers des fixations existantes. Ce sont elles qui assurent l’interface entre les bacs et les rails, répartissent et transmettent les charges de l’ensemble de la toiture jusqu’aux pannes, sans solliciter les bacs acier, et permettent la libre dilatation du système. Pièces pour partie courante, rehausses de blocage en partie basse de colonne, rehausses supérieures ou de faîtage pour une utilisation complète de la surface de toiture, leur emploi permet d’aménager une lame d’air de 155 mm en sous-face des modules et de conserver l’étanchéité en cas de démontage de l’installation.

Kogysun + est destiné à toutes les régions de neige et vent de France continentale, avec une limite d’altitude de 900 m, pour des locaux à faible ou moyenne hygrométrie. La pose est rendue possible jusqu’à 12 m de hauteur, pour des versants de 40 m de long maximum. Le système s’adapte à une large gamme de bacs acier dont la hauteur d’onde est de 35 à 45 mm, et le pas, de 250 ou 333 mm ; il autorise des écartements entre les pannes de 1,90 à 2,10 m.
Chaque toiture fait l’objet d’une étude personnalisée et d’un dimensionnement sur mesure au moyen de l’outil de dimensionnement informatique développé par Kogys. Le système est livré avec l’ensemble de la visserie et des modules.
Après avoir fait valider son procédé par un Pass’Innovation, le fabricant travaille à une nouvelle version pour toiture isolée, qui sera proposée début 2016. Celle-ci sera destinée aux toitures en panneaux sandwichs métalliques.

N°347

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°347

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Dossier Spécial ATEx 2016

Dossier

Dossier Spécial ATEx 2016

Les Atex ont le vent en poupe. Les dossiers déposés sont de plus en plus nombreux et plus diversifiés. La reprise du secteur et l’accompagnement du CSTB en sont les principales raisons. Les projets les plus[…]

27/12/2016 | BoisActualité
Rénovation des bétons anciens

Dossier

Rénovation des bétons anciens

Quatre crèches à Paris Intra-Muros

Dossier

Quatre crèches à Paris Intra-Muros

Entre nord et sud : quatre collèges de province

Dossier

Entre nord et sud : quatre collèges de province

plus d’articles