Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

INNOVATION Une bulle géante de 4 800 m2en verre cellulaire

Sujets relatifs :

INNOVATION Une bulle géante de 4 800 m2en verre cellulaire

La ville de Graz (Autriche) s’est dotée d’un nouveau phare architectonique : la « bulle bleue », une « maison de l’Art ». Un objet apparemment flottant, habillé de verre acrylique (à joints ouverts) et de néons. La forme protoplasmique du bâtiment génère une toiture très complexe avec buses, lanterneaux de ventilation et d’éclairage. Sa « peau » extérieure est formée par plus de 1 300 éléments en verre acrylique individuellement découpés et moulés, montés en bardage pour habiller l’enveloppe du bâtiment sur plus de 4 800 m2. La fabrication de ces éléments a été pilotée par ordinateur, sur la base d’un modèle tridimensionnel. Pour chaque panneau acrylique, un moule fabriqué a servi de patron pour la courbure sphérique du panneau individuel. La découpe du verre a été effectuée après le façonnage à chaud. Chaque plaque en verre transparent bleuté (épaisseur :20 mm) est fabriquée sur mesure.

Plus de 66 % de verre recyclé

L’isolation thermique est en verre cellulaire Foamglas. Ce produit, étanche dans la masse, bloque la diffusion de vapeur d’eau. Ses matières premières sont de l’arène granitique et plus de 66 % de verre recyclé, provenant de verres de voitures et de fenêtres. En outre, ce verre répond aux critères de bio-construction. Le bardage est monté sur une structure triangulée avec des poutres maîtresses et subordonnées, des éléments de supports de types panneaux métalliques et une couche d’isolation étanche, incompressible. Les charges permanentes et annexes (statiques, dynamiques, climatiques) et les charges ponctuelles sont reprises par la structure triangulée. Sur les parois verticales ou à forte courbure – une rangée sur deux – les plaques d’isolation sont sécurisées au moyen d’ancres de fixation. À partir de la mise hors d’eau du bâtiment, avec une étanchéité bitumineuse, les plaques de Foamglas sont mise en œuvre par encollage compact. Pour les zones de toiture à faible pente, les plaques de verre cellulaire d’épaisseur 120 mm et de 160 mm sont découpées pour épouser la forme, et posées au bitume stabilisé 115/15 ou 110/30, les joints scellés et l’isolation surfacée par un glacis. Ce bâtiment a été réalisé par les architectes londoniens Peter Cook et Colin Fournier.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°245

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Quatre ans et 10 millions pour le plan BIM 2022

Quatre ans et 10 millions pour le plan BIM 2022

Le nouveau plan numérique dédié au BIM est annoncé par le gouvernement. Présenté en clôture des Assises du Logement, il a été signé par l’ensemble des organisations[…]

16/11/2018 | Actualité
Le plan BIM 2022 sera porté par ADN Construction

Le plan BIM 2022 sera porté par ADN Construction

Le Cerib et le FCBA forment un guichet unique réaction / résistance au feu

Le Cerib et le FCBA forment un guichet unique réaction / résistance au feu

Édition 2018 des Règles professionnelles toitures et terrasses végétalisées

Édition 2018 des Règles professionnelles toitures et terrasses végétalisées

Plus d'articles