Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Informatique : sur la voie de l’interopérabilité

Sujets relatifs :

Informatique : sur la voie de l’interopérabilité

Avec la modélisation des données architecturales, les modifications sont directement répercutées sur les documents.

© (Doc. Autodesk.)

Échanger des informations, via Internet, en faisant communiquer des logiciels de dessin et de calcul par un format commun, tel est le rôle de l’inter­opérabilité. Une faculté qui devrait favoriser la communication entre tousles acteurs d’un projet.

Sous le terme d’interopérabilité se cache une véritable avancée en termes d’échange de données techniques. Selon la définition de Jean-Michel Dossier, de la Direction générale de l’industrie, des technologies et des postes (voir CTB 240 page 7) l’interopérabilité est la capacité « de rendre n’importe quel logiciel capable d’échanger n’importe quel type d’informations, dessins, calculs… sans perte d’information ». Le tout via Internet. Selon lui, « avec cette articulation entre objet dessiné et paramètres de calcul, il est possible de construire ou de décomposer une maquette numérique par des éléments de dessin dans un logiciel CAO ou de traiter ces éléments ou leurs assemblages par des logiciels techniques ». Schématiquement, il s’agit d’une évolution naturelle de la CAO traditionnelle vers la modélisation des données architecturales. Cette potentialité transforme considérablement les moyens de piloter un projet, en facilitant le partage des informations de conception et la collaboration entre maîtres d’ouvrage, architectes, ingénieurs… Chacun visualisera et travaillera avec les autres membres œuvrant sur le projet, quasiment en temps réel.

Fluidité de l’information

Grâce à Internet, les entreprises, bureaux d’études, architectes vont pouvoir communiquer à grande échelle leurs informations sans procéder à une nouvelle saisie des données. Cette fluidité de l’information est source d’économies, d’amélioration de la qualité et de productivité. Cependant, cela n’est possible et ne passe que par la capacité à faire « interopérer » les informations dans les différents logiciels utilisés. Pour y parvenir, l’ensemble des intervenants – éditeurs et acteurs majeurs du secteur de l’architecture et de la construction – se sont regroupés au niveau mondial, au sein de l’Alliance internationale pour l’interopérabilité IAI (1). Représentée en France par l’association Médiaconstruc, elle a pour objectif d’améliorer l’interopérabilité des logiciels de la construction et de la gestion de patrimoine. Elle définit les IFC (Industrial Foundation Classes), format commun, une nomenclature d’objets définis comme des ensembles de traits, qui représentent chacun un élément du bâti. Ce format permet les échanges entre logiciels et les spécifications sont déjà adoptées par les principaux éditeurs, via une offre de produits IFC. L’IAI souhaite avancer et accroître l’interopérabilité entre logiciels techniques. Le but visé : améliorer la qualité des dossiers d’opérations (DCE) via une plus grande cohérence des documents qui les constituent : descriptifs, plans, pièces écrites…

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°243

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Bâtiments d'habitation : de nouveaux textes renforcent les exigences de sécurité

Bâtiments d'habitation : de nouveaux textes renforcent les exigences de sécurité

François Grabowski, référent technique national sécurité incendie de Qualiconsult CTB Quelle est l'actualité en matière de réglementation des logements ? Plusieurs textes importants[…]

10/12/2019 | Règles techniques
Amiante: un arrêté cadre le repérage avant travaux

Amiante: un arrêté cadre le repérage avant travaux

L'UFME s'engage pour le développement de la lumière naturelle dans les bâtiments

L'UFME s'engage pour le développement de la lumière naturelle dans les bâtiments

Évolutions réglementaires des fluides frigorigènes dans les ERP

Évolutions réglementaires des fluides frigorigènes dans les ERP

Plus d'articles