Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Dossier

Industrialisation des systèmes constructifs

Sujets relatifs :

Bâtir en assemblant ou en incorporant des composants fabriqués en usine : l’idée n’est pas neuve. Le mariage de l’architecture et de l’industrie a en effet été envisagé dès l’aube du XXe siècle, et abondamment déployé à l’échelle hexagonale dans les années 1970 - avec les écueils que l’on sait -, rappelle Christophe Gobin, ingénieur et économiste (lire p. 34). Ce rapprochement, éprouvé par les expérimentations techniques et porté par le perfectionnement des outils de production, offre désormais des solutions de plus en plus élaborées. De nos jours, tout ou partie d’un bâtiment peut se fabriquer en atelier : éléments structurels, mais également de second œuvre, équipement, etc. Cela implique une adaptation à l’évolution des pratiques et une migration des différents corps d’états vers l’usine, où ils interviennent en complément de la phase de mécanisation. Oui, mais pour quels bénéfices ? Au plan technique, la réponse est imparable : à niveau de précision et de qualité similaire de l’ouvrage, la filière sèche garantit des délais de production bien plus courts que la filière humide. Sa capacité d’adaptation lui a permis de négocier sans impact majeur le virage de la réglementation thermique. Elle constitue ainsi une solution bienvenue pour tout programme neuf incluant un principe de répétition (résidentiel collectif, de santé, hôtelier, etc.), ou chantier de réhabilitation.

L’une des préoccupations actuelles est cependant de faire coïncider l’amortissement de l’outil de production avec de petites séries, afin de répondre à l’exigence de personnalisation formulée par les donneurs d’ordres.
Il n’en reste pas moins que cette solution préfigure une réelle mutation des modèles constructifs, dont la mixité devrait constituer un axe de développement fort, observe ainsi Philippe Leblond, ingénieur évaluation au Centre scientifique et technique du bâtiment (lire p. 38). Des modules prééquipés assemblables aux façades, en passant par les équipements fonctionnels usinés, bref tour d’horizon d’une construction qui s’éloigne peu à peu du chantier.

N°338

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°338

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Reconvertir des bâtiments patrimoniaux

Dossier

Reconvertir des bâtiments patrimoniaux

La reconversion des bâtiments induit de nécessaires adaptations. S’agissant d’édifices patrimoniaux, protégés ou non, l’intervention doit pouvoir faire dialoguer histoire du lieu et nouveaux[…]

Changement de cap pour l'Hôtel de la Marine

Dossier

Changement de cap pour l'Hôtel de la Marine

La Bourse de Commerce entame une autre vie

Dossier

La Bourse de Commerce entame une autre vie

La Samaritaine fait peau neuve

Dossier

La Samaritaine fait peau neuve

Plus d'articles