Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Immotique Une Gmao qui intègre problématiques industrielles et tertiaires

Sujets relatifs :

Immotique Une Gmao qui intègre problématiques industrielles et tertiaires

1. 2. 3. Le logiciel englobe l’audit des bâtiments et la gestion du patrimoine (maîtrise du suivi des opérations de maintenance, communication avec les utilisateurs, développement d’actions préventives, planification des activités, outil de simulation et de prévision). (Docs. Cité des sciences et de l’industrie.) 4. L’interface évolutive du logiciel Coswin

Le logiciel Coswin pilote désormais la Gmao de la Cité des sciences (Paris). Soit 28 600 m2 de locaux techniques, 800 000 m3 à chauffer/climatiser et une consommation globale équivalente à celle d’une ville de 12 000 habitants.

La Cité des sciences et de l’industrie (CSI) requiert – pour la sûreté des bâtiments et la disponibilité des démonstrations scientifiques et technologiques – une maintenance irréprochable. À l’occasion de la refonte globale de son système d’information, l’organisme a lancé une consultation pour moderniser son système de gestion de la maintenance. Ce dernier devenait obsolète et très coûteux. Il ­concernait : les installations techniques (réseaux d’eau, d’éclairage, de ventilation) ; les équipements mécaniques (escalators, monte-charges, poutres roulantes) ; les équipements audiovisuels et informatiques (1 500 PC dont 400 en exposition, 6 000 logiciels, 1 000 lecteurs vidéodisques) ; enfin, les bâtiments.

Proposée par Euriware, la solution choisie s’appuie sur le logiciel Coswin du Groupe Siveco. Ses atouts principaux : une appréhension globale de la maintenance et des références en milieu industriel. Coswin est un outil qui réunit les fonctions de gestion de la maintenance industrielle et tertiaire (sièges ­sociaux, bâtiments industriels, utilités). Cette solution qui intègre un module de demande interne de travaux sur Intranet, répond à un ensemble d’exigences : facilité des échanges et du partage d’information, ouverture fonctionnelle et technique, prise en main rapide, interfaçage avec le progiciel Peoplesoft, utilisé par l’Établissement public.

Un outil commun pour 400 utilisateurs

De plus, Coswin s’interface avec les applications de Gestion documentaire ou de Gestion technique centralisée, un atout supplémentaire en termes d’évolutivité. En parallèle, la CSI a engagé une démarche de simplification des procédures de suivi et de contrôle des opérations de maintenance.

Les interventions sont gérées par un outil commun accessible à environ 400 utilisateurs (équipes internes ou sociétés extérieures). Cet outil de suivi et d’aide à la décision planifie les actions de maintenance de l’année, établit le plan de charge des équipes, planifie (sur 2 à 3 ans) les mesures à prendre sur le plan économique ou sécuritaire. Il dégage en temps voulu les moyens adaptés et crée des plans de prévention. Son rôle est aussi de favoriser l’entretien préventif, passant ainsi d’une gestion des opérations de maintenance à une gestion de patrimoine.

Les objectifs de la maintenance sont de dépenser au bon moment, au bon endroit, et d’intervenir dans les meilleurs délais. À l’inverse, l’application GOM (gestion des opérations de maintenance) vise à harmoniser les procédures et les rendre visibles pour faciliter le suivi et améliorer l’efficacité des interventions. GOM permet de rationaliser les circuits des demandes d’intervention (DI), mieux maîtriser les marchés et informer les demandeurs.

Les demandes d’interventions qui prenaient les formes les plus diverses (papier, Gmao, téléphone, oralement) ont été remplacées par une seule et unique démarche.

Une démarche unique pour les demandes d’intervention

Chaque responsable peut ainsi suivre l’état d’avancement, depuis l’émission de la demande jusqu’à son archivage, lorsqu’elle a été traitée. Un gain en temps et en efficacité pour l’utilisateur.

La gestion des opérations s’applique principalement à deux domaines : la maintenance des installations en place, l’intégration de matériels neufs. Sur les 11 Mt/an, budget global de maintenance, l’objectif atteint était de 2 à 3 % d’économie par an, ce qui finance une grande exposition supplémentaire, tous les 4 à 5 ans.

Aux fonctions classiques de maintenance, la réalisation ajoute le traitement du plan pluriannuel des entretiens périodiques liés à la gestion des bâtiments. La prestation confiée à Euriware s’étend aux spécifications fonctionnelles, aux paramétrages de Coswin, aux interfaces avec PeopleSoft, à la reprise des données de l’ancienne application de Gmao, à la définition des tableaux de bord et à la formation des futurs formateurs. Pour faciliter l’appropriation de l’application lors de son développement, la CSI a été impliquée à toutes les étapes du projet.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°246

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Un siège social vêtu de bois dans une ancienne halle ferroviaire

Un siège social vêtu de bois dans une ancienne halle ferroviaire

À Versailles, une charpente en bois a été greffée sur les fermes en acier d'une halle SNCF désaffectée et une structure à poteaux et planchers en bois mise en œuvre conjointement, afin[…]

29/11/2018 | ChantierInnovation
Meccano géant sur le toit d'un bunker

Meccano géant sur le toit d'un bunker

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Plus d'articles