Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Immeuble passif à structure bois-béton industrialisée

Sujets relatifs :

Immeuble passif à structure bois-béton industrialisée

Grâce à un système constructif modulaire et préfabriqué rendant le montage rapide et précis, l’emploi de matériaux renouvelables locaux, un bilan carbone neutre et une gestion énergétique au standard passif, ce bâtiment de 11 500 m2 est un chantier référence réalisé en seulement seize mois !

En novembre 2010, l’agence d’architectureHermann Kaufmann ZT( 1) remporte le concours européen pour son projet de création du Centre de compétences du producteur d’énergie autrichien Illwerke AG, qui salue la force de son architecture et du système constructif employé. Il s'agit là de la seconde application du système LCT (LifeCycle Tower), développé conjointement par l'agence d'architecture Hermann Kaufmann et le constructeur Cree Rhomberg( 2).

Un quart des 120 m de longueur de ce bâtiment en R 4 développant 1 500 m2 est ici planté dans l’eau. Geste symbolique, car le lac fait partie des ressources renouvelables hydro-électriques qu’exploite le maître d’ouvrage. Orienté nord-sud, ce centre de compétences de l’énergie hydraulique accueille 270 postes de travail, un restaurant d’entreprise situé dans la proue du bâtiment et se complète par un centre d’accueil du public.
Pour sa construction, seize mois (de mars 2012 à août 2013) auront suffi pour finaliser ce nouveau phare du bâtir durable. Un bâtiment passif, qui aspire à l’obtention du certificat « OR » de la Société autrichienne pour une économie immobilière durable (Ögni), et se distingue par une attention très détaillée portée aux ressources mobilisées pour sa construction et son fonctionnement.

Le choix du bois

Cette construction est exemplaire par le système reproductible employé (voir encadré). Un système qui matérialise des principes environnementaux exigeants : efficacité énergétique, recours au bois construction pour l’essentiel de sa structure (ressource locale et renouvelable), préfabrication précise et rapidité au montage. Il garantit une adaptabilité au projet et une excellente performance au feu. Ainsi, la LifeCycle Tower One à Dornbirn qui en est le prototype (2) ne pèse que 42,5 % du poids d’un bâtiment de référence, n’utilise que 48,3 % des ressources et améliore le bilan CO2 de 90 %. Ses protagonistes viennent de recevoir le très prestigieux Schweighofer 2013, prix qui consacre l’innovation en construction bois.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°327

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

IGH (2/6) - L'heure des restructurations

Dossier

IGH (2/6) - L'heure des restructurations

Des programmes d'envergure apportent un nouveau souffle à des IGH vieillissants tout en les adaptant à l'évolution des exigences et des usages. Façades mal isolées, parfois en simple vitrage,[…]

14/03/2019 | Chantier
L'immeuble qui Pulse le BIM

L'immeuble qui Pulse le BIM

Nouveau tournant pour la soufflerie du CSTB

Nouveau tournant pour la soufflerie du CSTB

Socateb Étanchéité fête ses trois ans avec trois chantiers

Socateb Étanchéité fête ses trois ans avec trois chantiers

Plus d'articles