abonné

Hyperion, le choix de l'industrialisation

Stéphanie Obadia

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Hyperion, le choix de l'industrialisation

Conçu par l'architecte Jean-Paul Viguier à Bordeaux, Hyperion fait partie d'une nouvelle génération de bâtiment en bois massif CLT à très faible empreinte carbone.

© Alban Gilbert

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement Les Cahiers Techniques du bâtiment - édition Abonnés

Érigée au cœur de Bordeaux (33) à proximité de la gare Saint-Jean, la tour bois-béton Hyperion sera livrée au printemps par Eiffage. L'immeuble fait partie d'une nouvelle génération de bâtiments en bois massif CLT à très basse empreinte carbone. Ses 98 logements, imaginés comme des maisons autour d'une rue verticale, s'ouvrent vers l'extérieur par de larges balcons. Haut de 50 m, il se compose d'un noyau en béton et de planchers en bois massif contrecollés supportés par une structure en poteaux-poutres, elle-même en bois. La préfabrication est de mise, que ce soit pour les murs à ossature bois, fabriqués en atelier par l'entreprise Savare (structure rachetée en février 2019 par Eiffage), puis montés sur le chantier ; pour les modules espace bain HVA Concept, directement raccordés à l'eau et à l'électricité de la tour ; ou encore pour les 151 balcons fabriqués à Cenon (33) par la menuiserie Jouneau.

Ces derniers (ci-dessus, levage avant la pose) ont demandé six mois d'études, huit mois de fabrication et huit mois d'assemblage. La structure principale de ces balcons par IPE/UPE repose sur des consoles débordantes en façades soudées aux poteaux structurels. Le bac métallique y est recouvert de lambourdes et platelage en[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30) ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr.

Nous vous recommandons

Création du collectif France Géoénergie pour « structurer la profession »

Création du collectif France Géoénergie pour « structurer la profession »

Les différents acteurs de la géothermie de surface s'unissent autour du collectif France Géoénergie dans le but de démocratiser cette solution énergétique décarbonée. Ils espèrent augmenter la production de 4,7 TWh annuels...

La filière bois brûle d'y voir plus clair

La filière bois brûle d'y voir plus clair

Le numéro 409 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Le numéro 409 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

La préfa béton passe à l'impression 3D

L’innovation au service du succès des projets de construction et d'ingénierie

La préfa béton passe à l'impression 3D

Plus d'articles