Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Grenelle : un challenge pour le bâtiment, un surcroît de qualification pour les entreprises

Sujets relatifs :

Grenelle : un challenge pour le bâtiment, un surcroît de qualification pour les entreprises

Alain Maugard, président de Qualibat

En propulsant le pays dans l'ère du développement durable, le Grenelle de l'Environnement rappelle au secteur du bâtiment la nécessité de se moderniser et donne à ses entreprises l'opportunité de progresser dans leur démarche de qualité. Un véritable défi pour toutes celles qui auront à intégrer, dans leurs activités de réhabilitation comme de construction neuve, de nombreuses innovations en termes de produits, matériaux et techniques. Et qui devront s'appuyer sur de nouveaux process et de nouvelles règles de l'art, pour s'assurer de la qualité de leur mise en œuvre. La FFB et la Capeb ont pris toute la mesure de ce challenge, en participant au lancement de l'ambitieux programme FEEBat de formation des personnels des entreprises et artisans aux économies d'énergie, et en s'engageant, avec le Cstb et l'Agence Qualité Construction, dans une « re-visitation » du corpus des règles de l'art. Cette démarche a conduit de son côté Qualibat à créer, fin 2007, sept nouvelles certifications « énergies renouvelables », complétant les premiers dispositifs d'évaluation des compétences mis en place par les filières professionnelles. À l'évidence, tout se jouera sur le savoir-faire des entreprises et sur leur capacité à acquérir de nouvelles compétences. Il conviendra de valider ces dernières et de les valoriser par des signes de reconnaissance délivrés par une tierce partie. Dont l'indépendance et l'impartialité seront garanties par un organisme accréditeur. Telle est la mission de Qualibat, accréditée par le Cofrac en 2008, qui, dans le cadre de son activité de qualification et de certification des entreprises de construction s'attache, au travers d'une mise à jour de ses référentiels, à identifier et à couvrir l'ensemble des besoins émergeant de ces nouveaux champs de compétences.

Tous les métiers travaillant sur l'enveloppe du bâti (couverture, charpente, parois opaques, parois vitrées, etc.) et ceux mettant en œuvre les installations de chauffage et d'eau chaude sanitaire, de climatisation, de ventilation, mais aussi ceux assurant leur maintenance, sont les premiers concernés par le Grenelle de l'Environnement. La valorisation des compétences des entreprises appelées à intervenir sur les chantiers passe également par une validation de leur capacité à coordonner leurs actions au moment de l'exécution et du suivi des travaux. Cela est particulièrement vrai de la rénovation énergétique des bâtiments, qui concerne différentes interventions sur un bâtiment dans le cadre d'une analyse globale énergétique pour en réduire la consommation et qui se traduit par l'établissement d'un programme de travaux à réaliser en une seule fois ou par tranches successives. Se pose également la question de l'offre globale de travaux proposée par une entreprise unique. Laquelle, exécutant elle-même les travaux ou les faisant réaliser par d'autres entreprises, doit pouvoir être en mesure d'assurer dans tous les cas la coordination, la gestion des interfaces et prendre la responsabilité de l'ensemble. À cette question, Qualibat apportera une réponse dès la fin de l'année, en proposant aux entreprises une certification qui reconnaîtra leurs compétences dans la rénovation énergétique de logements individuels, mais les obligera aussi à s'engager vis-à-vis de leurs clients sur un niveau de performance énergétique. Sur ce thème de la performance, nous devrons aussi explorer de nouvelles voies permettant d'apporter de nouvelles garanties aux clients des entreprises titulaires de sa marque, ce qui conduira sans doute à compléter sa procédure documentaire par un audit sur chantier. À nouvelles exigences, nouvelles technologies, nouvelles pratiques professionnelles et nouvelles évaluations des savoir-faire. Tels sont les termes de l'enjeu du Grenelle de l'Environnement auquel Qualibat entend apporter une contribution déterminante à la fois par son action propre, mais aussi par un effort pour fédérer toutes les initiatives qui vont dans le sens de l'amélioration de la qualité des constructions.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°292

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Un panel de solutions pour mettre les sols à niveau

Un panel de solutions pour mettre les sols à niveau

Minces, parfaitement planes, résistantes et légères, les chapes fluides offrent performances, facilité de mise œuvre et suivi qualité rigoureux, de la formulation à l'application.[…]

30/10/2018 | Technipédia
Data centers (1/3) – La course à la sobriété des data centers

Data centers (1/3) – La course à la sobriété des data centers

Data centers (2/3) – À la recherche des frigories gratuites

Data centers (2/3) – À la recherche des frigories gratuites

Data centers (3/3) – Des installations sous surveillance

Data centers (3/3) – Des installations sous surveillance

Plus d'articles