Récupérer la chaleur en excès pour se chauffer

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Récupérer la chaleur en excès pour se chauffer

© France Énergie

Après avoir équipé l’immeuble de la Banque de France et de nombreux immeubles de bureaux avec sa technologie de la pompe à chaleur sur boucle d’eau, l’entreprise mayennaise France Energie permet désormais aux logements collectifs de se chauffer grâce à l’économie circulaire.

Le résidentiel est le deuxième secteur le plus énergivore en France, avec plus de 40% de l’énergie consommée. C’est pour répondre à ce défi que France Energie a développé le GEN_OBO, première pompe à chaleur sur boucle d’eau permettant de chauffer les logements collectifs à partir de la chaleur en excès récupérée au sein de l’immeuble ou de l’écoquartier même, grâce à des échanges énergétiques.

Une technologie répondant aux enjeux de l’économie circulaire

Dans la cuisine, dans les chambres exposées au soleil ou dans la boutique en bas de l’immeuble, la pompe à chaleur eau/eau réversible OBO permet de capter la chaleur en excès et de la restituer en fonction des besoins de chaque logement. La chaleur circule d’une pièce à l’autre grâce à une boucle d’eau, c’est-à-dire des tuyaux d’eau qui passent dans l’ensemble du bâtiment. Il s’agit véritablement d’échanges d’énergie entre les différentes parties d’un immeuble ou d’un écoquartier, puisque la chaleur captée dans une pièce climatisée va par exemple chauffer l’eau de la salle de bain du même logement.

La récupération de ces micro-sources de chaleur fatale dans l’ensemble du bâtiment et la production de chaleur à partir de l’eau « froide » de la boucle (15-35°C) par OBO permettent de réduire jusqu’à 40% la consommation d’énergie des logements collectifs par rapport aux solutions les plus modernes du marché. Pour fournir 1000 W de chauffage, seulement 200 W sont consommés.

Une solution spécialement conçue pour les logements collectifs

France Energie a adapté sa solution aux logements collectifs situés dans des immeubles mixtes, jusque-ici uniquement destinée aux bâtiments tertiaires. GEN_OBO est spécifiquement adapté aux besoins et usages des logements :

- Compatibilité accrue avec les émetteurs les plus couramment utilisés dans les logements : chauffe-eaux pour la production d’eau chaude sanitaire, radiateurs rayonnants (privilégiés dans le logement), planchers chauffants…

- Production de froid grâce à une technologie lauréate du prix « Clim’ du Futur » de l’ADEME : GEN_OBO permet une climatisation économe en énergie et limitant le phénomène d’îlot de chaleur urbain - un enjeu de plus en plus important avec la multiplication des épisodes caniculaires.

- Qualité de l’air intérieur : France Energie va plus loin et associe au GEN_OBO une gamme d’émetteurs, dont une collection spécialement conçue pour assurer également la filtration et la purification de l’air. Selon l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur, les logements sont cinq fois plus pollués que l'air extérieur.

- Contraintes d’espace : GEN_OBO prend moins de place qu’une petite machine à laver tout en assurant les fonctions chaleur, rafraichissement et eau chaude sanitaire

- Esthétique : le design de l’ensemble OBO associée à une gamme d’émetteurs a été travaillé avec une équipe de designers spécialisés dans l’habitat

4 000 logements équipés dès 2023

France Energie prévoit d’équiper près de 4 000 logements dès 2023, dans le résidentiel collectif privé, en parc social mais également dans les immeubles et quartiers mixtes tels que les Ecoquartiers.

« Nous sommes déjà en discussions avec des bailleurs et promoteurs » déclare Henri Marraché, Directeur général de France Energie. « Lors des réhabilitations, la PAC eau/eau OBO permet d’égaler les performances énergétiques et le confort des logements neufs avec les contraintes d’espace inhérentes aux logements anciens. »

Nous vous recommandons

La préfa béton passe à l'impression 3D

L’innovation au service du succès des projets de construction et d'ingénierie

La préfa béton passe à l'impression 3D

Et si l'impression 3D béton parvenait à résoudre des difficultés techniques de construction qui ne trouvaient pas de solutions jusqu'à présent ? C'est l'objectif que se fixe Carsey 3D avec une solution qui permet d'imprimer jusqu'à un...

23/11/2022 | BétonBéton
Huit nouvelles start-up intègrent le CSTB’Lab

Huit nouvelles start-up intègrent le CSTB’Lab

Réussir son opération d’ITE : les atouts esthétiques de la solution Myral

Publi-rédactionnel

Réussir son opération d’ITE : les atouts esthétiques de la solution Myral

L’habitat en réflexion

L’habitat en réflexion

Plus d'articles