Dossier

Format XL pour les coussins gonflables d’une verrière

Sujets relatifs :

PHOTO - 877258.BR.jpg

La verrière en membrane ETFE apporte un éclairage optimal au cœur de l’abbaye, tout en évitant la montée en température du volume couvert.

© Docs. Dominique Bonnot architecte

Le cloître d’un ancien édifice religieux classé a été recouvert d’une verrière translucide. Composée de neuf coussins en ETFE sérigraphiés, celle-ci est posée sur une structure en acier inoxydable.

La couverture du cloître de l'abbaye Sainte-Croix des Sables d'Olonne (Vendée) est destinée à étendre les surfaces d'exposition du musée d'art moderne abrité dans cet édifice religieux du XVIIe siècle, en créant un espace polyvalent de 600 m2 afin d’accueillir des manifestations variées.

Le projet de l'architecte Dominique Bonnot aura nécessité cinq années d'études pour lever les obstacles. Lesquels étaient liés, d'une part, à l'intervention sur un monument historique classé, nécessairement légère et réversible ; d'autre part, à la recherche d'un compromis entre la lumière naturelle et le contrôle solaire, la direction du musée exigeant tout à la fois un confort visuel de qualité sans risque de surchauffe pour la conservation des œuvres exposées.
L’opération s'articule autour d'une verrière translucide de 460 m2, encadrée sur trois côtés par une verrière inclinée traditionnelle de 2,50 m de large. Cette dernière comporte des châssis ouvrants qui participent au renouvellement d'air du volume. L'ensemble est repris sur une structure élancée en acier inoxydable constituée de grands arbalétriers en tubes cintrés, d'un chéneau périphérique et de huit poteaux tubulaires. La structure est stabilisée par des tirants métalliques sur les murs en pierre de l'abbaye ; les poteaux sont disposés dans les angles du cloître, libérant ainsi l'espace d'exposition de tout point d'appui intermédiaire.

Jonc périphérique pincé

La couverture translucide se compose de neuf coussins en ETFE triple peau, à contrôle solaire : soit une membrane supérieure transparente de 300 µm avec sérigraphie, une membrane intermédiaire transparente de 100 µ avec sérigraphie et une membrane inférieure transparente de 300 µm. Le calepinage de la verrière fait apparaître un coussin central carré de 7 609 mm de côté, entouré de quatre coussins d'angle triangulaires et de quatre coussins latéraux triangulaires. Ces grands formats sortant du domaine d'application courant du fabricant Iaso, une Atex a été demandée afin de valider le dimensionnement des modules, ainsi que la tenue de la membrane ETFE en cas de dégradation de l'un des coussins.
Ici, ces derniers sont fixés sur la structure au moyen d'un jonc périphérique pincé dans des profilés en aluminium à gorge avec un capot serreur. La jonction entre les profilés et les coussins est étanchée par des joints en EPDM et les eaux de pluie sont récupérées par le chéneau périphérique. Enfin, les coussins sont gonflés en permanence avec de l'air sec pressurisé (250 Pa), soufflé depuis un local technique adjacent, directement dans les tubes de la structure inox.

N°347

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°347

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Dossier Spécial ATEx 2016

Dossier

Dossier Spécial ATEx 2016

Les Atex ont le vent en poupe. Les dossiers déposés sont de plus en plus nombreux et plus diversifiés. La reprise du secteur et l’accompagnement du CSTB en sont les principales raisons. Les projets les plus[…]

27/12/2016 | BoisActualité
Rénovation des bétons anciens

Dossier

Rénovation des bétons anciens

Quatre crèches à Paris Intra-Muros

Dossier

Quatre crèches à Paris Intra-Muros

Entre nord et sud : quatre collèges de province

Dossier

Entre nord et sud : quatre collèges de province

plus d’articles