Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Interview

"Faire du bâtiment un lieu d’innovation permanent" Étienne Crépon, président du CSTB

Sujets relatifs :

, ,

Etienne Crépon , président du CSTB

© CSTB

En signant un partenariat avec la Régie immobilière de la Ville de Paris, le CSTB s'investit davantage dans la ville de demain. Étienne Crepon, président du CSTB, nous éclaire sur les raisons et les enjeux de ce rapprochement.

Vous venez de signer ce partenariat avec la RIVP, et de nombreux autres partenariats ont été noués ces derniers mois. Quel est votre objectif ?

Pour se saisir des évolutions scientifiques et techniques, il faut des défricheurs. C’est ce qu’offrent ces partenariats. Les travaux que nous allons mener avec la RIVP vont permettre au CSTB d’expérimenter, en situations réelles, les approches et outils que nous développons au service du bâtiment, du quartier et de la ville durable. Cette confrontation avec la réalité du terrain est essentielle pour tester les approches et les solutions, les optimiser et nous assurer de leur reproductibilité. Nous sommes force de proposition pour faire du bâtiment un lieu d’innovation permanent. Les bâtiments les plus réussis ne sont-ils pas d’ailleurs ceux où il y a le plus de matière grise ? Numérique, énergie, environnement, santé et confort… ces sujets émergent et seront les principaux enjeux de demain. Mais pour que les activités de recherche soient pertinentes, il faut qu’elles se développent avec des acteurs de terrain.

Ces thématiques – numérique, énergie, environnement, santé et confort –  font déjà l’objet de R&D ? Que proposez-vous?

Effectivement. Les exemples de bâtiments rénovés ou construits à partir d’une maquette numérique se multiplient. Nous avons déjà de nombreux retours d’expériences. En revanche, en ce qui concerne le BIM en exploitation, tout reste à faire. Concernant l’énergie et la garantie de performance, c’est aussi un enjeu de taille pour la rénovation du parc existant où de nombreux développements peuvent être mis en place. Enfin, concernant l’amiante, notre approche est nouvelle : elle viendra compléter la capacité productive des diagnostics.

Qu’en est-il de CSTB’Lab, l’accélérateur de start-up lancé l’année en octobre dernier ? Pensez-vous les associer à la RIVP ou aux autres partenaires ?

Nous accueillons aujourd’hui six start-up qui apporteront des briques technologiques permettant d’enrichir les process BIM. Nous poursuivons le process de recrutement. D’autres sociétés devraient nous rejoindre fin mars. Concernant leurs rencontres avec la RIVP* ou nos autres partenaires, nous favoriserons les échanges. S’ils trouveront matière à collaborer, nous nous en réjouirons. 

* La RIVP gère pour la ville de Paris des hôtels d’entreprises et des incubateurs représentant plus de 150 000 m² de plancher.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Économie circulaire - Déchets du bâtiment : la filière interpelle l’État

Tribune

Économie circulaire - Déchets du bâtiment : la filière interpelle l’État

Dans cette tribune, la filière demande à l’État de prendre en considération ses propositions consensuelles et ambitieuses pour améliorer la gestion des déchets du bâtiment dans le cadre[…]

Le palais de Justice de Bruxelles en bulles

Le palais de Justice de Bruxelles en bulles

Réussir la greffe sur l'existant

Dossier

Réussir la greffe sur l'existant

Vers l'établissement de santé 4.0

Dossier

Vers l'établissement de santé 4.0

Plus d'articles