Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Exosquelette de façade en pierre de taille

Jacques Rolland

Sujets relatifs :

, ,
Exosquelette de façade en pierre de taille

© Photos Agnès Sanvito/The Stone Masonry

À Londres, une opération atypique accueillant un programme mixte de bureaux et de logements fait la part belle à un matériau du passé. Ce « retour à l'âge de pierre » met à l'honneur le savoir-faire de tailleurs français.

Traditionnelle, la construction en pierre renoue aujourd'hui avec la modernité et la performance. Ce projet londonien original le démontre, esthétique à l'appui. C'est le résultat de la vision d'un architecte à la fois maître d'ouvrage et maître d'œuvre, structurée par un bureau d'études technique avec le concours d'une entreprise experte dans la taille de pierre en construction neuve, The Store Masonry Company. Cette société française, basée en Angleterre, regroupe 15 à 30 spécialistes de travaux hors du commun en pierre porteuse, de post-contrainte, de renforcement de structures en pierre naturelle, etc. Ses tailleurs au savoir-faire exceptionnel œuvrent dans le monde entier.

Cet immeuble mixte de bureaux (ceux de l'agence Amin Taha Architects au RDC et au sous-sol) et de cinq niveaux de logements, d'une surface de 1 400 m2 Shon, est couvert d'une toiture-terrasse accessible. Il est situé dans un quartier central et populaire de Londres, marqué par un passé artisanal et industriel, en face . C'est pour faire écho à ce contexte urbain que l'architecte Amin Taha a voulu cette façade minérale en pierre brute, qui joue avec les textures et les formes naturelles, taillées, éclatées ou sciées de ce matériau.

Chaque niveau est accroché à l'îlot central d'un côté et repose temporairement sur des étais.

Des essais pour tester les reprises de charges

Le dialogue engagé avec les tailleurs de pierre de The Stone Masonry Company a d'abord eu pour objectif d'identifier une pierre solide, résistante, extractible en grand format et de bel aspect, qui puisse faire office d'exosquelette porteur de façade afin de reprendre les charges de l'immeuble. Après avoir prospecté, le choix s'est porté sur la pierre de Chomérac, exploitée en France, en Ardèche (07). Robuste, elle possède les qualités techniques et monolithiques requises par le bureau d'études, son aspect bleuté[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°368

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

Réuni le 26 juin 2019, le conseil d’administration d’AFNOR a réélu son président, Marc Ventre, et désigné les membres du bureau, qu’intègre également le nouveau[…]

16/07/2019 |
Nominations chez Grohe

Nominations chez Grohe

Une plateforme de tri prend feu

Une plateforme de tri prend feu

FCBA partenaire du projet EASIMS

FCBA partenaire du projet EASIMS

Plus d'articles