Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Eurocodes : ils arrivent !

Sujets relatifs :

Eurocodes : ils arrivent !

Jean Moreau de saint-martin,président de la commission Afnor.

© (Doc. Didier Chatelain.)

«Sie kommen ! » Ils arrivent ! Ce titre d’un livre à succès, qui ­racontait le débarquement de juin 1944 en Normandie, ­pourrait aujourd’hui s’appliquer aux Eurocodes qui débarquent en Europe et en France.

Leur venue, préparée et annoncée de longue date, ne devrait pas être une surprise pour les professionnels de la construction … Et pourtant !

Engagée dès le milieu des années 1970, l’élaboration des Eurocodes a pour but d’établir des règles communes de conception structurale et de justification satisfaisant aux exigences réglementaires de solidité des constructions émises par les différents États de la Communauté européenne, et de constituer une base commune pour lancer puis attribuer les appels d’offres des marchés publics. En 1989, l’adoption de la directive sur les produits de construction a conduit à placer ce programme dans le cadre de la normalisation européenne.

Reprenant les acquis des réflexions menées au sein du Comité européen du béton et de la Convention européenne de la construction métallique en matière de fiabilité des constructions, les Eurocodes forment un ensemble cohérent et homogène :

– selon une approche unique, semi-probabiliste avec la méthode des états-limites,

– appliquée aux différents matériaux et aux divers types de constructions,

– avec un même statut de norme européenne EN.

L’ensemble présente un avantage certain par rapport aux règles actuellement appliquées, ­dispersées entre des statuts divers et dont certaines ont fortement vieilli.

Découpé en 10 Eurocodes, subdivisés en 58 parties, ce nouveau corps de doctrine va être publié dans les deux ans qui viennent par le Comité européen de normalisation (CEN). L’Afnor a déjà publié le texte européen des deux premières parties (l’EN 1990 et la partie 1-1 de l’EN 1991) ; les « annexes nationales », qui vont guider leur application en France, doivent l’être en 2003. La production va se poursuivre à un rythme soutenu pour les autres Eurocodes.

Depuis leur publication en version provisoire « ENV », cela fait environ dix ans que les ingénieurs français sont à même de se familiariser avec cette méthode et de les appliquer à titre expérimental. Une pratique qui est restée confidentielle malgré le soin porté à adapter ces textes au contexte français par des « documents d’application nationale ». De même, les ­sessions de formation continue, proposées depuis plusieurs années, n’ont pas toujours fait recette. Certaines avaient même dû être annulées, faute d’inscriptions. La situation est heureusement plus satisfaisante dans les écoles d’ingénieurs et techniciens en structures, où les Eurocodes sont enseignés depuis plusieurs années.

Pour les ingénieurs du bâtiment, l’initiation reste donc à faire, dans une large mesure. Le temps est compté : même si l’on prévoit une période de coexistence de deux à trois années entre Eurocodes et règles anciennes, celles-ci vont tomber en désuétude. En effet, les appels d’offres européens et internationaux auront un effet d’entraînement pour systématiser la référence aux Eurocodes, y compris en France. D’ailleurs, il peut être préférable d’écourter le plus possible la période de transition qui risquerait de se transformer en une période de confusion.

Cette arrivée de documents nouveaux n’est pas un phénomène sans précédent, sauf peut-être par son ampleur (l’ensemble des matériaux et des ouvrages), puisque le progrès technique conduit à renouveler les ­mé­thodes après une quinzaine d’années environ.

Mais avec les Eurocodes, l’enjeu est plus important : il s’agit d’acquérir la culture commune aux ingénieurs « structure » de l’Europe de demain.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°237

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Prévue par la loi Confiance du 10 août dernier, l’ordonnance permettra aux maîtres d’ouvrage de déroger à de nombreuses normes de construction. La mouture soumise par le gouvernement à[…]

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Façades et feu : avancées et attentes

Façades et feu : avancées et attentes

Équipements sous pression, simplification et précision de la réglementation

Équipements sous pression, simplification et précision de la réglementation

Plus d'articles